Les experts du gaz et de l’électricité font le point sur la situation en Suisse

Publié

Crise«Le risque d’une pénurie d’énergie est réel et important»

Les experts du gaz et de l’électricité ont fait le point mercredi à Berne sur la situation en Suisse. Ils ont présenté les mesures qui pourraient s’appliquer en cas de pénurie.

par
Christine Talos

«Nous vivons la première crise énergétique mondiale avec l’Europe dans son épicentre, une Europe particulièrement touchée en raison de la guerre en Ukraine. Et si l’Europe est touchée, la Suisse l’est également». C’est en ces termes graves que le directeur de l’Office fédéral de l’énergie, Benoît Revaz, a lancé mercredi un point presse à Berne consacré aux mesures en cascade que préparent depuis plusieurs mois la Confédération et les experts de l’énergie en Suisse. Ceci afin de trouver des solutions en cas de pénurie.

«Niveau d’incertitude sans précédent»

Il y a «un niveau d’incertitude sans précédent» en Europe sur l’approvisionnement en énergie, selon le responsable. Pour Benoît Revaz, les prix sont fortement impactés par la guerre en Ukraine et la Suisse aussi voit les tarifs exploser. «Une hausse de 20% en moyenne est attendue pour les ménages 2023», a lâché Urs Meister, directeur de la Commission fédérale de l’électricité (ElCom). 

«La possibilité d’une pénurie d’énergie est réelle et importante. Nous pouvons et devons nous préparer rapidement et au mieux à cette situation. Ne rien faire n’est pas une option», a renchéri Michael Frank, directeur de l’Association des entreprises électriques suisses (AES). Il a toutefois relativisé: ll serait faux de tomber maintenant dans l'alarmisme mais il faut pendre la situation au sérieux». 

Les mesures en cascade envisagées

Le directeur de l’OFEN a rappelé qu’un accord de solidarité était en négociation avec l’Allemagne sur la fourniture de gaz en cas d’extrême urgence et que des discussions allaient débuter en ce sens aussi avec l’Italie. La Confédération travaille en outre avec les exploitants de gaz pour assurer les réserves pour l’hiver. Berne travaille aussi en matière de production, on travaille sur la réserve hydraulique.

Approvisionnement assuré, pour le moment

«En principe, la situation de l’approvisionnement de la Suisse est assurée», selon Bastian Schwark, responsable du secteur énergie à l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays. En termes d’électricité, le niveau des lacs d’accumulation est dans la moyenne à long terme. Hic: avec la chaleur de l’Aar qui refroidit Beznau, la Suisse doit composer avec une puissance réduite de cette centrale nucléaire. Il y a en outre de grosses incertitudes d’approvisionnement du côté du nucléaire français.

C’est au niveau du gaz que pèsent le plus d’incertitudes, puisque la Suisse ne dispose pas de réserves. En plus, les travaux de maintenance du gazoduc russe Nordstream, qui assure l’acheminement du gaz russe vers l’Europe, suscitent de grosses inquiétudes. «Lorsque Nordstream 1 fournira à nouveau du gaz, les prix baisseront. Mais cela reste incertain», selon Urs Meister. Il a rappelé que plusieurs pays européens avaient déjà lancé un appel aux économies.

Ton opinion

582 commentaires