Nouvel interlocuteur: La Poste devrait accepter

Actualisé

Nouvel interlocuteurLa Poste devrait accepter

Le Syndicat autonome des Postiers (SAP) devrait enfin être accepté comme interlocuteur à part entière par le géant jaune.

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) oblige La Poste à statuer sur la demande de reconnaissance de ce syndicat.

Essentiellement implanté en Suisse romande, le SAP compte actuellement 350 membres, indique son vice-président, Lionel Laurent. Il explique que les fondateurs et les membres du SAP se battent depuis cinq ans pour être mis sur pied d'égalité avec «Geko» et «transfair», les deux syndicats officiellement reconnus par le géant jaune.

Dans un arrêt tout récent, le TAF juge que La Poste a commis un déni de justice en se déclarant incompétente pour statuer sur la demande de reconnaissance du SAP. Elle devra verser 2500 francs de dépens au syndicat.

«Contrairement à Geko, proches de l'Union syndicale suisse (USS), nous sommes apolitiques», souligne Lionel Laurent. Il précise que le syndicat entend «se battre sur le terrain et dénoncer les nombreuses violations de la loi sur le travail commises par le géant jaune».

(ats)

Ton opinion