Actualisé 15.10.2012 à 06:56

Suisse

La Poste discute du niveau des salaires

Les collaborateurs travaillant dans des bureaux de campagne pourraient être visés. Pour les syndicats, c'est une déclaration de guerre.

de
mag
Quelque 3800 employés au guichet risquent de trinquer.

Quelque 3800 employés au guichet risquent de trinquer.

«Nous souhaitons réajuster les paies en fonction du marché et des zones géographiques, a expliqué Daniel Landolf, membre de la direction du groupe La Poste, à «Der Sonntag». Actuellement, les employés exerçant la même fonction sont rétribués de manière égale, où qu'ils travaillent.

Susanne Ruoff, nouvelle directrice du géant jaune, propose d'établir un salaire de base qui fluctuera.

«Il y aura une marge pour chaque fonction, et la rétribution dépendra du lieu, poursuit Daniel Landolf. Les sa­laires dans les régions économiquement faibles tendront vers la somme inférieure, alors qu'ils seront plus élevés à Genève ou à Zurich.» L'idée de salaires différenciés avait déjà été soulevée en 2004, mais elle s'était rapidement heurtée à la résistance farouche des syndicats.

Pour justifier sa décision, La Poste insiste sur le fait que les revenus versés à ses collaborateurs se situent bien au-dessus de la moyenne. Par exemple, un employé au guichet est payé entre 4569 et 5838 fr. Chez Migros, Coop ou Lidl, les paies avoisinent les 4000 fr.

Les syndicats sont furieux. «Si La Poste a de telles idées, c'est la guerre, avertit Fritz Gurtner, de Syndicom. Nous ne permettrons pas de réductions de revenus!» Au cas où ces mesures seraient appliquées, ce sont 3800 personnes travaillant aux guichets des bureaux de campagne qui seraient directement visées par les réajustements.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!