Courrier: La Poste introduit le tri séquentiel automatique
Actualisé

CourrierLa Poste introduit le tri séquentiel automatique

La Poste instaurera une forme de tri automatique du courrier dès 2013, mais cette mesure ne devrait pas s'accompagner de licenciements.

Le tri séquentiel automatique du courrier sera introduit à La Poste d'ici 2013. Aucun licenciement n'est toutefois prévu, a indiqué mercredi La Poste. Les syndicats sont malgré tout mécontents. Ils craignent une augmentation du travail à temps partiel.

«Un employé à plein temps peut actuellement vivre de son salaire, y compris avec charge de famille», a souligné Fritz Gurtner, du syndicat syndicom, interrogé par l'ats. A l'instar du syndicat transfair, il craint que l'automatisation prévue ne rende toujours plus fréquent le travail à temps partiel «pour un salaire insuffisant», la qualifiant de «programme tueur d'emplois».

270 emplois économisés

Selon La Poste, le tri séquentiel automatique permettra d'économiser l'équivalent de 270 emplois, pour un investissement de 28 millions de francs.

Il permet un tri des envois à même d'être traités mécaniquement selon leur ordre de distribution des boîtes aux lettres. Ainsi, ces envois n'ont plus besoin d'un traitement manuel, mais sont emportés par les facteurs déjà triés selon leur ordre de distribution dans les boîtes aux lettres.

Tests

Des tests menés dans les trois régions linguistiques depuis l'automne 2010 ont convaincu La Poste d'installer ce nouveau système qui permet, selon elle, de maintenir un bon rapport qualité prix dans le marché toujours plus concurrentiel du courrier. La mesure n'a en revanche aucune incidence sur le délai de distribution, qui demeure inchangé.

Le tri séquentiel automatique sera mis en oeuvre tout d'abord dans les villes et les agglomérations qui présentent le plus gros potentiel du fait de leur densité de population. Pour cela, les installations existantes dans les centres courrier et les centres logistiques seront adaptées au tri séquentiel automatique d'ici à 2013. Parallèlement, la Poste fera l'acquisition de 15 installations supplémentaires.

Grâce à une mise en oeuvre étalée sur plusieurs années, la réduction des effectifs peut se faire par le biais des fluctuations naturelles. D'autres solutions, déjà convenues avec les partenaires sociaux, comprennent notamment de nouvelles perspectives professionnelles. (ats)

Ton opinion