La Poste s'attend à un recul du bénéfice de 18%
Actualisé

La Poste s'attend à un recul du bénéfice de 18%

La bénéfice de La Poste atteindra quelque 680 millions de francs cette année, soit 18% de moins qu'en 2008, selon le président du conseil d'administration Claude Béglé.

Le volume des lettres pourrait diminuer de près d'un tiers ces cinq prochaines années et le géant jaune s'attend à de nouvelles suppressions d'emplois, selon des entretiens au «SonntagsBlick» et au «Matin Dimanche».

Le recul du bénéfice de La Poste s'explique principalement par des facteurs exceptionnels liés à des transactions immobilières et à la TVA sur les lettres, explique Claude Béglé dans le «SonntagsBlick». Le danger existe que le bénéfice passe ces prochaines années sous la barre des 500 millions de francs. Ces recettes sont pourtant nécessaires, notamment pour l'assainissement de la caisse de pensions et la constitution de capital propre.

Comme le conseiller fédéral Moritz Leuenberger, le Vaudois s'est par ailleurs distancié de l'idée d'une redevance sur l'utilisation du réseau postal émise par le patron de La Poste Michel Kunz. Il n'en a jamais été question au conseil d'administration de La Poste et cela ne fait pas partie de la stratégie de l'entreprise. Cette idée sera cependant aussi étudiée.

Dans un autre entretien au «Matin Dimanche», Claude Béglé évoque des perspectives peu réjouissantes concernant le trafic du courrier et l'emploi. Il s'attend à une baisse du volume des lettres de 30% d'ici à 2015. La Poste s'est déjà séparée de 1.700 personnes depuis le début de l'année, l'équivalent de 1.200 emplois à plein temps, et cela va continuer. «Pour la suite, je veillerai à ce que les diminutions de personnel auxquelles nous sommes forcés de consentir se fassent de manière socialement responsable», a déclaré Claude Béglé dans «Le Matin Dimanche». La Poste fera tout pour éviter des licenciements. (ap)

Ton opinion