Emissions de CO2: La Poste se met au vert
Actualisé

Emissions de CO2La Poste se met au vert

La Poste Suisse renforce sa politique écologique, notamment en réduisant sa consommation énergétique et en recourant à des énergies renouvelables, annonce son service de presse mercredi.

A partir du 1er avril, La Poste compensera entièrement les émissions de CO2 des envois de lettres en Suisse, a- t-elle indiqué mercredi. Elles représentent 50'000 tonnes par année, compensées via des projets internationaux et, pour la première fois, aussi un projet suisse.

Ce projet suisse consiste en des installations de biogaz, qui utilisent l'énergie des émissions de méthane produites par l'agriculture, a précisé Mariano Masserini, porte-parole de La Poste, interrogé par l'ats.

Cette innovation pour le courrier domestique s'inscrit dans le cadre de la stratégie globale de protection de l'environnement de La Poste, relève l'ex-régie. Celle-ci prévoit de réduire ses émissions annuelles - 430'000 tonnes en 2010 - de 15'000 tonnes d'ici à 2013.

Pour y parvenir, La Poste introduit par exemple progressivement des véhicules électriques pour la distribution du courrier, construit ou transforme ses bâtiments selon le label Minergie et recourt au rail pour une part importante de ses transports.

Elle envisage aussi de poser des panneaux photovoltaïques sur les toits de plus de 20 bâtiments et utilise depuis 2008 uniquement de l'électricité hydraulique et éolienne. Pour les envois à l'étranger, les clients ont la possibilité depuis 2009 de compenser les émissions de CO2 en payant un supplément «pro clima». (ap)

Ton opinion