Actualisé 14.10.2014 à 00:51

«Annabelle»La poupée qui sème la panique dans les cinémas

Le film d'horreur est sorti mercredi 8 octobre dernier sur les écrans français et plusieurs cinémas ont déjà décidé de le retirer des écrans.

par
cga

«Annabelle»: c'est l'histoire d'une poupée dont les cinémas ont déjà horreur. En raison d'incidents et de bagarres durant la projection, le film d'horreur a été déprogrammé de plusieurs salles obscures françaises, notamment à Marseille, Strasbourg ou Montpellier. Il semblerait que la poupée tueuse rendent les adolescents hystériques: à tel point que des policiers ont été dépêchés à une séance dans la cité phocéenne. Le film - interdit aux moins de 12 ans en France, aux moins de 16 ans en Suisse- raconte l'histoire d'une poupée ancienne, vêtue d'une robe de mariée immaculée, qui jette des sortilèges maléfiques dans la maison d'une famille modèle de la banlieue californienne.

A Marseille, le cinéma des Trois Palmes a choisi de ne plus mettre le film à l'affiche «pour des raisons de sécurité.» Une autre salle phocéenne fait savoir à Metronews que «ça amène une clientèle de jeunes pas facile». Les récits des premiers incidents, également relatés à Strasbourg, Paris et Lyon, rappellent les déprogrammations de films d'horreur pour adolescents comme Paranormal Activity 4 ou Sinister, comme le note «Le Parisien».

Plusieurs exploitants de salles ont fait remonter des incidents tels que des «chahuts» dans les salles, allant de simples conversations à voix haute à des bousculades et vols durant la projection. Sur un blog du NouvelObs le directeur d'un cinéma explique avoir été «confronté à des événements qui ont totalement échappé à notre contrôle (...) Le problème, c'est que certains - je ne veux pas stigmatiser tous les jeunes - n'ont vraisemblablement aucune notion de civisme élémentaire. Ils jetaient du pop' corn, discutaient dans la salle, chantaient, faisaient part de leurs impressions à voix haute ou se déplaçaient sans arrêt.»

Bande Annonce

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!