Discovery: La première de trois sorties orbitales
Actualisé

DiscoveryLa première de trois sorties orbitales

Deux astronautes de l'équipage de la navette spatiale américaine Discovery ont débuté jeudi la première de trois sorties orbitales prévues dans le cadre de leur mission.

Il s'agit de doter la station d'antennes solaires.

Les deux marcheurs de l'espace, Steve Swanson et Richard Arnold, ont émergé de la chambre de décompression de la Station spatiale internationale (ISS) à 18h16 (en Suisse), trois minutes plus tard que l'horaire prévu, à la verticale du Pacifique près de la Nouvelle-Guinée, à 354 kilomètres d'altitude.

Leur première tâche est de boulonner sur la structure de la Station la poutrelle dite S6 sur laquelle est intégrée la double paire d'antennes solaire et son mécanisme de rotation sur elle-même. Il s'agit de la quatrième et dernière antenne de l'avant poste orbital qui lui donnera sa pleine puissance électrique, qui va ainsi passer de 90 à 120 kilowatts.

Cette antenne solaire, formée de deux double panneaux mesurant chacun 35 mètres de longueur sur 11,58 mètres de largeur une fois déployés, est composé de 32'800 cellules transformant l'énergie du soleil directement en électricité.

Equipage doublé d'ici mai

L'ISS disposera ainsi de l'électricité nécessaire pour effectuer toutes les expériences scientifiques programmées par les laboratoires européen Columbus et japonais Kibo livrés à l'ISS en 2008. L'avant-poste orbital pourra ainsi doubler de trois à six membres l'équipage permanent de l'ISS à partir de mai.

Le segment S6 d'une masse de 14 tonnes et de 300 millions de dollars apporté par Discovery, lancée dimanche de Floride, avait été sorti de la soute de la navette mercredi à l'aide du bras robotisé de l'orbiteur avant d'être récupéré par le bras robotisé de l'ISS.

Une fois que Steve Swanson et Richard Arnold auront fini de boulonner S6, il effectueront les branchements électrique et de climatisation nécessaires pour activer l'antenne. Cette sortie orbitale devait durer six heures et demi.

La quatrième marche dans l'espace initialement prévue pour cette première mission d'une navette en 2009 a été supprimée et le vol réduit d'une journée à treize jours, après que le lancement eut été repoussé du 11 au 15 mars. (ats)

Ton opinion