Champions League: La présence de Valls à Berlin fait polémique
Actualisé

Champions LeagueLa présence de Valls à Berlin fait polémique

L'entourage du Premier ministre français est monté en défense lundi, alors que l'opposition l'accuse d'avoir abusé des moyens de l'Etat pour assister à la finale de la Champions League samedi.

Le chef du gouvernement est un fervent supporter du FC Barcelone.

Le chef du gouvernement est un fervent supporter du FC Barcelone.

Le déplacement, par un vol aller-retour Poitiers-Berlin en avion Falcon gouvernemental, était «un déplacement à la fois institutionnel et officiel», a affirmé son entourage face à une polémique croissante en France.

Le chef du gouvernement français, né en Espagne à Barcelone en 1962, est un grand supporteur du Barça, qui a remporté la finale face à la Juventus (3-1).

Sa présence au match, alors qu'aucun club français ne jouait, a offert «le spectacle d'un Premier ministre sans lien avec la réalité. Il ne touche plus le sol», a taclé Sébastien Huyghue, l'un des porte-paroles du parti de droite Les Républicains de l'ex-président Nicolas Sarkozy.

«Parfois, les hommes politiques en fonction perdent le sens des réalités», a ajouté le dirigeant du parti centriste MoDem François Bayrou.

Justifications

Le Premier ministre avait été invité par le président de l'UEFA, Michel Platini, pour discuter de l'organisation de l'Euro-2016 en France, a rétorqué l'entourage de Manuel Valls.

Sur fond de prochaine campagne pour la présidence de la Fifa, sa présence «au côté du président de l'UEFA qui est français également, est un signal de soutien au travail que fait Michel Platini depuis quelques années», a également fait valoir cette source, en évoquant l'aspect «diplomatie sportive» du déplacement. Interrogé à ce sujet, François Hollande a également affirmé que Manuel Valls devait se rendre à une réunion avec l'UEFA.

Dans la foulée de la démission de Sepp Blatter après les scandales qui frappent la fédération internationale, l'ancien numéro 10 de l'équipe de France est considéré comme un candidat possible à la tête de la FIFA.

Valls se défend sur BFM TV:

(afp)

Ton opinion