Actualisé 16.12.2011 à 06:54

Chablais

La présence policière se renforce

Aigle, Bex et Ollon auront leur police unique. Une cinquantaine de pandores assureront la permanence.

de
Joël Espi
Les agents de toute la région d'Aigle travailleront main dans la main dès l'été prochain. (Photo: a.burgherr/24h)

Les agents de toute la région d'Aigle travailleront main dans la main dès l'été prochain. (Photo: a.burgherr/24h)

Des agents seront présents 24 h/24, sept jours sur sept, dès juillet 2012. C'est l'une des réformes que le Conseil communal d'Ollon (VD) a avalisée en acceptant, jeudi soir, de fusionner sa police avec ses voisins, Bex et Aigle. La nouvelle entité, «Police du Chablais vaudois», prône une proximité accrue et répondra aux problèmes spécifiques des communes: «Le tourisme à Villars, la gare à Aigle, la drogue à Bex», explique le municipal d'Ollon, Fabio Ghiringhelli.

Les compétences des agents seront élargies aux plaintes et aux constats, ce qui évitera de créer des doublons avec la gendarmerie. Quinze personnes vont être recrutées d'ici 2014 et rejoindront les 37 agents actuels. «Le nombre de policiers à Ollon passera de un à trois», explique Fabio Ghiringhelli. Le projet a pris six mois de retard à cause du refus initial de Bex pour des questions de gros sous. A l'instar de Police Riviera (Vevey-Montreux) ou de ­PolOuest (Lausanne), ce regroupement dans le Chablais est la cinquième association de ce genre à voir le jour en terre vaudoise.

A terme, le Canton espère n'en avoir plus que neuf contre une trentaine actuellement. La réforme policière, qui entre en vigueur le 1er janvier 2012, encourage ces fusions. Le but est de concentrer un seul corps de police sur une même zone. Le regroupement permet aussi de réduire les coûts.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!