Proche-Orient: La présidence de l'UE satisfaite des propos de Netanyahu
Actualisé

Proche-OrientLa présidence de l'UE satisfaite des propos de Netanyahu

La présidence de l'Union européenne a accueilli avec satisfaction lundi la déclaration du Benjamin Netanyahu envisageant la création sous conditions d'un Etat palestinien.

Le Premier ministre israélien a tenu ces propos la veille à l'université de Bar Ilan, près de Tel Aviv.

«De mon point de vue, il s'agit d'un pas dans la bonne direction. L'acceptation d'un Etat palestinien a été formulée», a déclaré Jan Kohout, ministre tchèque des Affaires étrangères dont le pays assure la présidence tournante de l'Union.

«Il s'agit d'un petit pas en avant», a commenté le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt. La Suède prendra la tête de l'Union au mois de juillet.

«C'est une bonne chose, mais il s'agit seulement d'une première étape», a précisé M.Bildt avant une réunion des chefs de la diplomatie de l'EU à Luxembourg. «Un Etat ne peut être défini comme n'importe quelle autre chose... Le fait qu'il ait prononcé les mots (d'Etat palestinien) constitue une première petite étape.»

Entretien avec Lieberman

Les responsables européens doivent avoir des entretiens lundi avec le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lierberman à Luxembourg.

Dans un discours très attendu dimanche soir, Netanyahu a accepté le principe de la création sous conditions d'un Etat palestinien démilitarisé.

Le chef du gouvernement israélien, qui avait pris soin jusqu'alors de ne pas s'exprimer sur ce sujet, s'est en revanche refusé à annoncer le gel du développement des colonies juives de Cisjordanie, en dépit des pressions américaines.

(ats)

Ton opinion