La presse allemande surexcitée avant le match de ce soir
Actualisé

La presse allemande surexcitée avant le match de ce soir

La presse allemande faisait preuve de créativité et parfois d'arrogance, métaphores et photos montage à l'appui, lundi avant le match opposant à Vienne l'Allemagne à l'Autriche.

"Auf Wienersehen!", lance Bild, le quotidien le plus lu d'Allemagne sur un ton triomphant, jouant sur les mots "Auf Wiedersehen" (au revoir) et "Wien" (Vienne)."Nous n'allons en faire qu'une bouchée", ajoute le journal qui montre les onze joueurs de l'équipe autrichienne en "Wienerwürstchen" ou saucisses viennoises, communément appelés saucisses de Francfort ou de Strasbourg en France."Aujourd'hui nous allons devenir fous", poursuit le journal qui publie côte à côte le commentaire en direct du journaliste de la radio-télévision publique autrichienne ORF, Edi Finger lors de la victoire (3-2) autrichienne sur l'Allemagne, durant le Mondial-1978 à Cordoba en Argentine, et une proposition de commentaire d'un journaliste allemand pour le match de lundi soir avec une victoire allemande 6-1 à la clé.Autre métaphore, cette fois plus prudente, le Berliner Zeitung montre un maillot allemand surdimensionné en situation de "détresse" sur le versant d'une montagne et secouru par deux hélicoptères.Miracle de Vienne ?"Le joyeux tour en montagne est devenue une excursion dangereuse pour les onze de la DFB", la fédération allemande de football, reconnaît le journal, encore dépité par la défaite surprise de l'Allemagne contre la Croatie (1-2) jeudi."Aujourd'hui le miracle de Vienne?", s'interroge pour sa part le quotidien berlinois Der Tagesspiegel montrant une photo de la statue de Pallas Athénée (déesse de la sagesse en mythologie grecque) sur le parvis du parlement autrichien. "Sa qualité combative pourrait aider les joueurs autrichiens à répéter ce qu'ils ont baptisé le miracle de Cordoba à Vienne", une victoire sur son puissant voisin, comme lors du Mondial-1978 en Argentine, craint le journal.Ce "lundi de l'extrême" n'est pas seulement un laisser-passer pour les quarts de finale, "c'est tout le système du sélectionneur allemand Joachim Löw qui est en jeu", estime de son côté le Frankfurter Allgemeine Zeitung.La chancelière allemande Angela Merkel et le chef de la diplomatie Frank-Walter Steinmeier assisteront au match Autriche-Allemagne à Vienne, où plus de 40.000 supporteurs allemands sont attendus.

Source: AFP

Ton opinion