AC Milan - Barcelone: La presse espagnole fâchée par l'arbitrage
Actualisé

AC Milan - BarceloneLa presse espagnole fâchée par l'arbitrage

L'arbitre Suédois Jonas Eriksson est critiqué après le quart de finale de mercredi de Ligue des champions entre Milan et le Barça. En outre, le Barça a porté plainte pour l'état de la pelouse.

Milan AC - Barcelone (0-0)

Si Guardiola est resté très mesuré dans ses propos d'après-match, la presse ibérique s'est dans sa grande majorité montrée plus offensive. Le plus revendicatif est sans doute le quotidien sportif catalan «Sport» qui, sous une photo montrant l'attaquant chilien du Barça Alexis Sanchez fauché dans la surface, a titré jeudi en une: «Et ce penalty, alors?» Pour «AS», «Eriksson a zappé un penalty énorme en faveur du Chilien».

A la 15e minute, Alexis Sanchez, servi en profondeur par Busquets, avait en effet réussi à effacer Abbiati en dépit d'un contrôle quelque peu manqué. Mais le portier italien a attrapé le pied d'appui du Chilien avant qu'il ne puisse frapper.

«L'arbitre a fait l'autruche»

Une autre action a également suscité la polémique: en fin de match cette fois-ci, Puyol avait été retenu par le maillot par l'ancien servettien Mesbah, qui l'avait ainsi empêché de bien placer sa tête sur un corner blaugrana (78e).

«L'arbitre a fait l'autruche et a fermé les yeux sur plusieurs penalties, un sur Alexis et un autre sur Puyol», s'est lamenté «El Mundo Deportivo».

Marca s'est montré plus mesuré: «Les Azulgranas ont raison de se plaindre de deux penalties non sifflés, mais il n'en demeure pas moins que les Milanais étaient hier à la hauteur et vendront très cher leur peau lors du match retour au Camp Nou». (ats)

Le FC Barcelone a porté plainte auprès de l'UEFA contre l'état de la pelouse du stade Giuseppe Meazza lors du quart de finale aller de Ligue des Champions disputé par les Blaugrana sur le terrain de l'AC Milan (0-0). «Nous nous adaptons à tout. Mais c'est un problème pour la qualité du spectacle. Un terrain dans cet état, c'est difficile», a déclaré l'entraîneur du Barça Pep Guardiola lors de la conférence de presse d'après-match.

Ton opinion