Football: La presse espagnole unanime
Actualisé

FootballLa presse espagnole unanime

Surpris par la déroute du Barça à Munich, les médias espagnols évoquent un «cauchemar» et une «défaite historique». Ils soulignent que trois des quatre buts ne sont pas valables.

Lionel Messi est passé à côté de son match.

Lionel Messi est passé à côté de son match.

«Adieu Wembley!» C'est un peu le sentiment qui prédomine mercredi matin dans la presse espagnole. Humilié 4-0 par le Bayern en demi-finale aller, le Barça a en effet pratiquement perdu tous ses espoirs de finale à Londres. «Un cauchemar», titre Mundo Deportivo. «La nuit la plus triste», propose Sport. «Une raclée historique», écrit Marca, tandis que pour AS c'est «La fin d'un cycle». Ce dernier estime même que «Le Barça a confirmé à Munich tous ses symptômes du moment.»

«Le Bayern a démontré son incontestable supériorité face à un Barça qui a encaissé un très sévère 4-0, développe Marca. Il faudra un miracle au Camp Nou mercredi prochain pour se qualifier en finale.»

Messi dans le viseur

Parmi les explications pour tenter de comprendre, le non-match de Lionel Messi revient en boucle. «Leo a reçu le feu vert médical deux heures avant le coup d'envoi mais vu son match, il n'était clairement pas à 100% et était très loin de son niveau habituel, avance Mundo Deportivo. Et sans lui, le Barça a vacillé. Le pire est peut-être que personne n'a pu prendre le relais sur le terrain.» Même si le quadruple Ballon d'Or a assuré après la rencontre qu'il était «prêt», sa prestation a prouvé le contraire. «Il s'est forcé à revenir pour ce match mais cela a été une erreur car il a été transparent, poursuit Marca. Il est celui qui a le moins couru dans son équipe (7,5 km). C'est trois kilomètres de moins que Ribéry ou Robben au Bayern.»

L'arbitre... encore

Comme contre l'AC Milan et le PSG aux deux tours précédents, l'autre explication est venue de l'arbitrage, avec ces images qui tendent à prouver que trois des quatre buts bavarois ne seraient pas valables. Une faute de Dante sur le premier, un hors-jeu de Gomez sur le second et un «écran» de Müller sur Jordi Alba sur le troisième auraient dû être signalés par le corps arbitral. Mais, très sportivement, Marca rappelle également la main de Piqué dans la surface non sifflée après une frappe de Lahm.

«Si l'arbitre avait été plus rigoureux dans l'application du règlement à l'Allianz-Arena, le Barça n'aurait pas subi une telle défaite», est-il tout de même écrit dans Mundo Deportivo, qui n'en fait pas non plus une fixation: «Les erreurs arbitrales mises à part, le Barça a raté son match et le Bayern a largement mérité sa victoire.»

Ton opinion