Actualisé 10.07.2006 à 10:27

La presse française salue les Bleus malgré leur défaite en finale

La presse française revient sur le «rêve brisé» des Bleus en finale de la Coupe du monde. Les journaux régionaux et nationaux évoquent ainsi le carton rouge de Zinédine Zidane, mais saluent la belle aventure des Tricolores.

Lundi matin, une photo du milieu de terrain français, au moment de son expulsion après un coup de tête dans la poitrine du défenseur italien Marco Materazzi, s'étale sur bon nombre de «unes» de la presse française. Avec un titre qui revient souvent: «Le rêve brisé».

«Bravo quand même», lance «L'Humanité» alors que «Le Parisien/Aujourd'hui en France» dit «Merci» à l'équipe de France. «Voilà, c'est fini», regrette le quotidien «Metro», «20 Minutes» se permettant un clin d'oeil: «Zi End». «CRUEL» titre «Libération», alors que «La Tribune» écrit que les Bleus ont été «défaits» mais la France «réhabilitée» par ce Mondial.

Pour «L'Equipe», «le plus difficile ce matin n'est pas d'essayer de comprendre pourquoi les Bleus (...) ont perdu», mais «d'expliquer à des dizaines de milliers d'enfants à travers le monde comment (Zidane) a pu (se) laisser aller à asséner ce coup de tête?»

«C'est donc un carton rouge qui a envoyé le maestro à la retraite», constate «La Voix du Nord», tout en rappelant que le «vilain geste» du milieu de terrain méritait une expulsion. «La dernière image de la carrière du plus beau joueur français de l'histoire n'est pas forcément belle, mais ce n'est pas cette image que la mémoire collective retiendra», estime le quotidien régional.

Pour «L'Est républicain», la France est passée «du rêve au cauchemar». «Les Bleus sont tombés aux tirs aux buts en laissant nos espoirs en miettes. Pire et plus incroyable, Zidane a raté sa sortie», regrette-t-il. «Au-delà de la défaite, nous avons pris une douche glacée de voir cette icône, les nerfs à vif, sortir d'une manière indigne de lui et de ce qu'il représente».

La défaite des Bleus «aura surtout été marquée par l'expulsion de Zidane qui, en quelques secondes, aura perdu son sang-froid après avoir éclaboussé le match de sa classe. Symbole d'un homme qui n'est heureusement pas parfait», souligne «La Montagne».

Mais le geste de Zidane ne doit pas masquer le fabuleux parcours des Bleus dans le Mondial, estime la presse française. «L'important n'est pas» dans cet «échec dont on se remettra», écrit ainsi «L'Est républicain». «Il se trouve plutôt dans le magnifique sursaut d'une équipe qui a ressurgi au meilleur moment».

Pour «Les Dernières nouvelles d'Alsace», «l'équipe de France, vice-championne du monde, n'a pas démérité (...) Vaincus aux tirs de but, les Bleus auront droit au triomphe amplement mérité sur les Champs-Elysées, dans l'état de grâce qui s'installe après une dure épreuve».

Après «cette finale inespérée il y a encore quelques semaines, il faut simplement dire merci aux Bleus et merci et au revoir à Zinédine Zidane, l'emblème d'une génération qui aura porté le football français sur le toit du monde», renchérit «La Montagne». «L'échec d'un soir et la sortie malheureuse de Zidane ne peuvent effacer la formidable aventure des Bleus lors du Mondial», estime pour sa part «Le Républicain lorrain». «Merci les Bleus pour nous avoir tant fait rêver. Vous pouvez défiler la tête haute». AP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!