Tennis: La presse salue un Stan «stratosphérique»
Actualisé

TennisLa presse salue un Stan «stratosphérique»

Le sacre de Stan Wawrinka à Roland-Garros a pris une large place dans la presse helvétique mais aussi dans les médias français. Petit tour d'horizon.

1 / 9
Dans «24 Heures - La Tribune de Genève», Arnaud Cerutti a apprécié le récital du Vaudois: «En finale de Roland-Garros, son interprétation a simplement été parfaite, même déroutante de justesse pour lui permettre de mettre un point final au scénario d'une quinzaine renversante. Une performance énorme, hors norme.»

Dans «24 Heures - La Tribune de Genève», Arnaud Cerutti a apprécié le récital du Vaudois: «En finale de Roland-Garros, son interprétation a simplement été parfaite, même déroutante de justesse pour lui permettre de mettre un point final au scénario d'une quinzaine renversante. Une performance énorme, hors norme.»

En France, «L'Equipe» n'a pas hésité à recourir à un jeu de mot pour saluer le triomphe de Wawrinka. Le titre de une «Le monde est Stan».

En France, «L'Equipe» n'a pas hésité à recourir à un jeu de mot pour saluer le triomphe de Wawrinka. Le titre de une «Le monde est Stan».

«Le Monde»

«Le Monde»

Le titre «Le match de ma vie», barre la une du «Matin». Dans son édito, Christian Despont lâche un vibrant: «Et aucun joueur n'en a remporté deux (tournois du Grand Chelem), sans avoir quelque chose de spécial. Peu importe quoi: un talent, une personnalité, une bravoure, une différence. Un truc en plus. Une grandeur.»

Dans «20 Minutes», «C'est bien le challenger qui a pris le match en main. Avec des coups d'une puissance inouïe», relève Laurent Morel.

«Enorme»

Dans les journaux de Romandie Combi (Impartial, Express, La Liberté, Journal du Jura, Nouvelliste, Quotidien Jurassien), Christophe Spahr s'enthousiasme: «Enorme, il l'a été durant plus de trois heures pour venir à bout de celui (..) qui est injouable depuis sept à huit mois. Stan Wawrinka s'est mis à frapper de plus en plus fort jusqu'à terminer par un festival en revers, tantôt en passing, tantôt le long de la ligne, jusqu'à dégoûter le Serbe.»

Dans «24 Heures - La Tribune de Genève», Arnaud Cerutti a apprécié le récital du Vaudois: «En finale de Roland-Garros, son interprétation a simplement été parfaite, même déroutante de justesse pour lui permettre de mettre un point final au scénario d'une quinzaine renversante. Une performance énorme, hors norme.»

«Le monde est Stan»

En France, «L'Equipe» n'a pas hésité à recourir à un jeu de mot pour saluer le triomphe de Wawrinka. Le titre de une «Le monde est Stan» est accompagné d'une photo montrant le Vaudois en train de soulever le Trophée de Roland-Garros. A l'intérieur, le papier principal est titré: «THE MAN, plus fort que la machine». «Extraordinaire de puissance et de volonté offensive, Stan Wawrinka a remporté une finale superbe», peut-on lire dans les colonnes du quotiden sportif français. «A partir du troisième set, la finale s'éleva parfois à des hauteurs stratosphériques», poursuit-on.

Dans «Le Figaro», on manie l'humour pour souligner la performance du Suisse. «Si son short improbable ressemblant à une nappe de pique-nique ne laissera pas un souvenir impérissable aux amateurs de mode, son tennis a subjugué le public de Roland durant la quinzaine et notamment ce dimanche. Frappes lourdes et tendues, revers confinant au sublime, le Suisse a sorti un tennis exceptionnel pour faire tomber l«intouchable Djokovic.» (ats)

Ton opinion