Actualisé

EconomieLa pression numérique épuise les employés

Une étude st-galloise indique que la numérisation au travail n'a pas que des effets bénéfiques.

photo: AFP/Archives/Photo d'illustration

Troubles du sommeil, maux de tête et de dos, conflits avec la famille, épuisement: la numérisation du monde du travail a de nombreux effets indésirables. C'est ce que montre une étude de l'Université de St-Gall portant sur 8000 actifs en Allemagne.

Le degré de numérisation varie selon les secteurs d'activité, mais plus aucun n'y échappe, a indiqué jeudi la haute école dans un communiqué. Sur plus de 8000 salariés interrogés, près d'un quart ont indiqué se sentir épuisés par le travail. La pression numérique se manifeste en particulier chez les jeunes et les travailleurs occupant des fonctions dirigeantes.

En outre, 18% des conflits entre le travail et la famille ont un lien avec la numérisation. La crainte de perdre son travail en raison des contraintes numériques est très élevée chez les 18 à 29 ans (27%), moins chez les plus de 60 ans (12%).

Déconnecter pendant les loisirs

La majorité des sondés reste néanmoins optimiste quant à la révolution numérique: 65% des 18 à 29 ans et 51% des plus de 60 ans la jugent positivement.

L'équipe de Stephan Böhm a également identifié les remèdes à ces maux: horaires et lieux de travail souples, faire du sport, renoncer à son téléphone portable et à son ordinateur professionnels durant ses loisirs, ainsi qu'un bon rapport avec sa hiérarchie sont associés à une baisse des conflits et de l'épuisement.

Les données ont été recueillies par l'institut d'études de marché GfK pour l'assurance maladie allemande Barmer GEK et la Bild am Sonntag. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!