Armée: La pression sur Maurer persiste
Actualisé

ArméeLa pression sur Maurer persiste

Le Conseil national maintient la pression sur Ueli Maurer, pour fixer des priorités à l'armée.

Ueli Maurer est ministre de la Défense.

Ueli Maurer est ministre de la Défense.

Le Conseil national a adopté tacitement mardi deux motions du Conseil des Etats demandant au gouvernement un plan de mesures pour remédier aux carences constatées à l'armée.

Le Conseil fédéral doit apporter des réponses dans le cadre du rapport sur l'armée, fixer des priorités claires et indiquer les conséquences financières, a noté Eric Voruz (PS/VD) au nom de la commission. Car même si la situation a évolué depuis 2009, la nécessité d'agir demeure.

Un certain temps sera encore nécessaire pour éliminer les graves lacunes constatées dans la logistique et l'informatique. Idem pour les défauts en matière d'équipement de la troupe et d'entretien des biens immobiliers de l'armée, a enchaîné Edi Engelberger (PLR/NW).

Face à cette pression, le ministre de la défense Ueli Maurer a rappelé avoir déjà pris des premières mesures. D'ici fin 2011, les problèmes les plus immédiats pourront être répertoriés. Puis il faudra se pencher sur les finances, a précisé le conseiller fédéral, entonnant une antienne qui lui est usuelle.

L'armée devra récupérer une certaine marge de manoeuvre financière en abandonnant certains programmes d'armement ou certains sites. C'est dans cet esprit que le Conseil fédéral a décidé de reporter l'achat de nouveaux avions de combat, selon Ueli Maurer. Dernière étape évoquée par le ministre: 2015, lancement de la prochaine réforme de l'armée.

(ats)

Ton opinion