Suisse – La prévention du VIH présente encore des lacunes
Publié

SuisseLa prévention du VIH présente encore des lacunes

En Suisse, le potentiel du traitement préventif n’est pas assez exploité. Une étude menée par l’Université de Zurich dévoile notamment des inégalités d’accès au médicament PrEP.

La PrEP est utilisée depuis 2016 en Suisse pour prévenir la transmission du VIH.

La PrEP est utilisée depuis 2016 en Suisse pour prévenir la transmission du VIH.

Vanessa Cardoso/24 heures

L’Université de Zurich (UZH) a dévoilé mercredi dans un communiqué de presse une première évaluation de l’étude SwissPrEPared, menée par des experts du VIH et de la prévention de la santé en Suisse. Les données, recueillies entre avril 2019 et janvier 2020, montrent que le potentiel de la Prophylaxie préexposition (PrEP), un médicament efficace pour prévenir les infections au VIH, n’est pas suffisamment exploité en Suisse.

D’une part, le médicament est trop cher pour beaucoup. Et d’autre part, certains groupes à risque sont sous-représentés dans l’étude, notamment les jeunes et les personnes qui ne bénéficient pas d’un haut niveau d’éducation. En effet, l’âge moyen des utilisateurs de la PrEP est de 40 ans, et 95% d’entre eux sont des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. De plus, 47% des utilisateurs possèdent un diplôme universitaire.

Objectif: élimination en 2030

«Une solution nationale comme dans les autres pays européens, où la PrEP peut être obtenue gratuitement, est également nécessaire pour la Suisse. C’est la seule façon de permettre à tous les groupes à risque d’accéder à cet outil de prévention efficace», déclare Jan Fehr, infectiologue à l’UZH et responsable de l’étude.

Un projet pilote mené à Zurich propose dans cette optique des consultations gratuites de PrEP aux personnes de moins de 25 ans. D’autres cantons prévoient également des projets similaires. Néanmoins un problème persiste. Certaines régions de Suisse ne sont pas couvertes par ces projets. Ainsi, des pans de la population sont désavantagés pour avoir accès à la PrEP. À noter que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est fixé comme objectif en 2015 d’éliminer le VIH d’ici à 2030.

(gmo)

Ton opinion

3 commentaires