Syrie: «La priorité est d'arrêter le bain de sang à Alep»

Actualisé

Syrie«La priorité est d'arrêter le bain de sang à Alep»

Washington réclame une enquête pour «crimes de guerre» dans la deuxième ville syrienne. Paris et Londres appellent à la fin des bombardements.

1 / 127
La France a décidé de relancer l'idée d'une saisine de la Cour pénale internationale (CPI) sur les crimes commis en Syrie. (Lundi 10 octobre 2016)

La France a décidé de relancer l'idée d'une saisine de la Cour pénale internationale (CPI) sur les crimes commis en Syrie. (Lundi 10 octobre 2016)

Keystone
Le président américain réfléchit à des sanctions contre le régime  de Damas et la Russie pour faire stopper la catastrophe humanitaire  à Alep. (7 octobre 2016)

Le président américain réfléchit à des sanctions contre le régime de Damas et la Russie pour faire stopper la catastrophe humanitaire à Alep. (7 octobre 2016)

Reuters
Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence vendredi après que l'envoyé spécial pour la Syrie Staffan de Mistura a lancé un cri d'alarme jeudi. (Vendredi 7 octobre 2016)

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence vendredi après que l'envoyé spécial pour la Syrie Staffan de Mistura a lancé un cri d'alarme jeudi. (Vendredi 7 octobre 2016)

Keystone

La France et le Royaume-Uni ont appelé vendredi à l'arrêt des bombardements sur la ville assiégée d'Alep par les appareils russes et syriens, au moment où le Conseil de sécurité ouvrait une réunion d'urgence sur la crise en Syrie.

«La priorité est d'arrêter le bain de sang à Alep», a dit l'ambassadeur français François Delattre à des journalistes alors qu'il s'apprêtait à entrer dans la salle du Conseil pour une réunion à huis clos.

Enquête pour «crimes de guerre»

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a réclamé une enquête pour «crimes de guerre» visant le régime syrien et son allié russe après une nouvelle frappe contre un hôpital à Alep.

«La nuit dernière, le régime a encore attaqué un hôpital et 20 personnes ont été tuées et 100 blessées. La Russie et le régime doivent au monde plus qu'une explication sur les raisons pour lesquelles ils ne cessent de frapper des hôpitaux, des infrastructures médicales, des enfants et des femmes», a tonné M. Kerry, demandant devant la presse, aux côtés de son homologue français Jean-Marc Ayrault, «une enquête adéquate (pour) crimes de guerre».

(afp)

La Russie «prête à soutenir» l'initiative de l'ONU

Staffan de Mistura plaide pour un cessez-le-feu à Alep. Moscou pose la condition du départ du Front Al-Nosra.

Ton opinion