Grande-Bretagne: La prisonnière s'était cachée...dans la prison
Actualisé

Grande-BretagneLa prisonnière s'était cachée...dans la prison

Alors qu'ils la croyaient évadée, les autorités d'un pénitencier britannique ont mis cinq jours pour mettre la main sur une prisonnière qui s'était cachée dans la prison.

Aishatu Ishaku, une Nigériane de 35 ans, purgeait une peine pour fraude fiscale quand elle s'est enfuie la semaine dernière. Il s'agissait alors de la première évasion depuis ces 12 dernières années pour l'établissement pénitencier londonien de Holloway, mais…

S'étant rendus compte de son absence à l'heure du décompte des détenues, les gardiens avaient alors sonné l'alarme. Ils avaient ensuite enfermé toutes les prisonnières dans leurs cellules.

L'établissement pénitentiaire avait été fouillé plusieurs fois de fond en comble par des officiers et des chiens. Un hélicoptère avait même survolé la prison, mais aucune trace de la fugitive. Supposant que la femme s'était évadée, les autorités avaient affiché sa photo signalétique dans les ports et les aéroports du pays.

Cinq jours de chasse et la prisonnière était toute proche

Affamée, la détenue est sortie de sa cachette après cinq jours de chasse à l'homme. Elle se trouvait sous le toit du bloc de la prison réservé à l'enseignement.

«Après avoir été recherchée par le personnel de la prison ainsi que par des chiens, on a découvert la détenue à l'intérieur de la prison», a déclaré un porte-parole de l'administration pénitentiaire au quotidien The Sun.

Le ministère de la justice anglais a ouvert une enquête interne pour comprendre pourquoi on avait mis tant de temps à la découvrir.

Ton opinion