Actualisé 11.09.2008 à 20:31

OuragansLa production de brut interrompue dans le golfe du Mexique

La production de pétrole et de gaz a été largement interrompue dans le golfe du Mexique à l'approche de l'ouragan Ike, a annoncé jeudi le département américain de l'énergie.

Au Texas, les évacuations ont commencé.

Près de 96 % de la production de pétrole du golfe du Mexique et 73 % de celle de gaz naturel ont été arrêtées, a indiqué jeudi le département américain de l'énergie. La production de pétrole s'élève à 1,3 million de barils par jour et celle de gaz atteint 210 millions de mètres cubes par jour.

Le département de l'énergie a toutefois précisé que l'ouragan devrait épargner la plupart des installations pétrolières de la région. «Les projections actuelles montrent qu'il (l'ouragan Ike) épargnera la plupart des installations pétrolières et gazières du golfe du Mexique quand il atteindra les côtes texanes, tard demain» vendredi, a-t-il indiqué.

Montée en puissance

Ike est actuellement classé en catégorie 2 sur l'echelle Saffir- Simpson qui en compte cinq. Mais il pourrait rapidement être reclassé en catégorie 3, selon les prévisions du Centre national des ouragans (NHC). «Une montée en puissance est prévue (...) Ike pourrait se transformer en puissant ouragan aujourd'hui (jeudi) ou vendredi», a indiqué le NHC.

Le président américain George W. Bush a déclaré l'état d'urgence au Texas pour permettre l'octroi et l'acheminement de l'aide fédérale vers la région. Le gouverneur du Texas Rick Perry a de son côté indiqué que les autorités locales avaient commencé à évacuer les personnes les plus vulnérables, les personnes âgées et les malades.

Evacuations prévues

La ville de Houston se préparait ainsi à l'évacuation de centaines de milliers d'habitants avant l'arrivée d'Ike. Les autorités du comté de Harris, où se trouve en partie la métropole texane, ont annoncé que les évacuations commenceraient à 10H00 (12H00 suisses).

Le trafic autoroutier sera dévié et des stations-service temporaires seront installées sur les principaux axes pour faciliter l'exode attendu de centaines de milliers de personnes, selon les autorités du comté. Houston est une ville de 2,2 millions d'habitants et son agglomération en compte 5,6 millions.

En revanche, à Corpus Christi, les autorités ne souhaitent pas ordonner une évacuation obligatoire de la population. «Cela signifierait un arrêt complet» des installations pétrolières et gazières de la ville «et une reprise très difficile», a justifié un porte-parole de la municipalité.

Lors de son passage destructeur sur les Caraïbes, notamment Haïti et Cuba, Ike a fait une centaine de morts.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!