Libye : La production pétrolière devrait bientôt reprendre
Actualisé

Libye La production pétrolière devrait bientôt reprendre

La Libye va remettre en état de nombreux puits pétroliers dans les prochains jours, mais ses exportations du brut ne reprendront que progressivement, a fait savoir le Conseil national de transition (CNT).

«Dans les tout prochains jours, de nombreux puits de pétrole seront remis en état», a déclaré Ali Tarhouni, chargé du département du Pétrole au sein du CNT, lors d'une conférence de presse à Tripoli.

Il a précisé que les exportations du brut et de gaz allaient reprendre progressivement et qu'il avait demandé un rapport complet à la Compagnie nationale du pétrole sur ses prévisions pour les prochains mois.

Selon ce responsable, la raffinerie de Zawiyah (ouest), source essentielle de carburant pour la capitale, et le port pétrolier de Brega (est) seront opérationnels dans un «futur proche».

La cité pétrolière de Brega, située à environ 240 km au sud-ouest de Benghazi, est la principale voie de sortie par la mer du pétrole pompé dans le centre du pays.

M. Tarhouni a par ailleurs affirmé que la rébellion s'opposait à toute présence militaire étrangère pour aider à la protection des installations pétrolières en Libye.

«Nous n'avons aucun désir d'inviter une force internationale pour protéger nos installations pétrolières», a-t-il insisté.

La Libye, principale réserve de pétrole d'Afrique et quatrième producteur du continent, exportait avant la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi 80% de son or noir vers l'Europe, en particulier en Italie et en France.

Actuellement quasiment à l'arrêt en raison du conflit, les exportations d'hydrocarbures, cruciales pour le pays, devraient, en cas de changement stable de régime, revenir à 50% de leur niveau d'avant-guerre en 2012 et à 100% en 2013, selon un scénario d'analystes.

En 2010, le pays a produit 1,55 mbj, selon les données de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). La production totale d'or noir atteint même 1,79 mbj, si l'on ajoute les liquides de gaz naturel et autres condensas, d'après l'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Lundi, le groupe pétrolier italien Eni avait signé un accord avec le CNT afin de reprendre ses activités dans le pays et de fournir des hydrocarbures à la population libyenne.

(afp)

L'ONU autorise Londres à débloquer les avoirs libyens gelés

Le comité des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé mardi la demande de Londres de débloquer 1,6 milliard de dollars d'avoirs libyens gelés afin d'apporter une aide humanitaire à Tripoli, a annoncé l'ambassadeur de Grande-Bretagne à l'ONU.

Le comité à donné son feu vert après avoir obtenu l'accord de la Chine, qui jusqu'à présent s'y opposait. L'Allemagne souhaite quant à elle débloquer environ un milliard d'euros (1,4 milliard de dollars) d'avoirs libyens gelés, tandis que Paris veut libérer quelque cinq milliards d'euros (7,2 milliards de dollars) afin de contribuer à l'achat d'aide humanitaire pour la Libye.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si l'ONU avait donné son feu vert aussi à Berlin et Paris. L'ambassadeur de Chine à l'ONU, un membre clé du comité des sanctions, a donné son accord après avoir reçu l'aval de Pékin, selon des diplomates.

En application des sanctions décidées à l'ONU contre le régime de Mouammar Kadhafi, les pays de l'Union européenne et les Etats-Unis ont gelé des milliards d'euros d'avoirs libyens depuis le début de l'année. Le Conseil de sécurité a accepté jeudi dernier de débloquer 1,5 milliard de dollars d'avoirs libyens gelés dans des banques américaines pour financer une aide d'urgence à la reconstruction de la Libye.

Ton opinion