Vaud - La protection de Lavaux ira au Tribunal fédéral
Publié

VaudLa protection de Lavaux ira au Tribunal fédéral

L’association Sauver Lavaux et Helvetia Nostra, filiale de la fondation Franz-Weber, vont soumettre le Plan d’affectation cantonal Lavaux aux juges de Mon-Repos.

Lavaux se caractérise par ses vignes.

Lavaux se caractérise par ses vignes.

sauverlavaux.ch

«Le projet immobilier de Treytorrens (Puidoux) est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Il comprend des logements haut de gamme, un hôtel, un restaurant, des commerces et un parking souterrain de 49 places. C’est une aberration dans un hameau viticole. Pourtant, le Tribunal cantonal l’a validé.» Vera Weber, fille de Franz Weber et présidente d’Helvetia Nostra, ainsi que Suzanne Debluë, présidente de Sauver Lavaux, ont annoncé mardi le dépôt d’un recours auprès du Tribunal fédéral contre ce projet.

«Malgré un article constitutionnel et une loi, ainsi qu’une inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco censés sauvegarder Lavaux des appétits immobiliers, le site est peu à peu grignoté et dénaturé. L’on espérait que les autorités cantonales durciraient le ton, notamment dans le cadre de l’élaboration du tant attendu Plan d’affectation cantonal (PAC) Lavaux, mais en vain», peut-on lire dans un communiqué conjoint. Les organisations déplorent en particulier que le Conseil d’État vaudois n’ait pas tenu compte de leurs griefs, déposés en 2019, dans le cadre de l’élaboration du PAC Lavaux. «Il y a trop d’exceptions qui permettent de remplacer des bâtiments viticoles par des projets immobiliers», estiment-elles.

(Comm./XFZ)

Ton opinion

25 commentaires