Zurich - La protection du climat pourrait entraîner une hausse des loyers
Publié

ZurichLa protection du climat pourrait entraîner une hausse des loyers

Le 28 novembre prochain, les Zurichois voteront sur la loi sur l’énergie qui obligera à remplacer les anciens systèmes de chauffage au mazout et au gaz. Ces rénovations font craindre des hausses de loyers.

Si la loi est acceptée, des rénovations de chauffage devront être effectuées dans d’anciens bâtiments avec, à la clé, des loyers qui risquent de prendre l’ascenseur.

Si la loi est acceptée, des rénovations de chauffage devront être effectuées dans d’anciens bâtiments avec, à la clé, des loyers qui risquent de prendre l’ascenseur.

Petr Kovalenkov/Shutterstock

Le 28 novembre prochain, les électeurs zurichois sont appelés à se prononcer sur un amendement à la loi sur l’énergie. L’objectif est la neutralité climatique dans le secteur du bâtiment. L’association des locataires de Zurich est en principe favorable pour la protection du climat. Mais le thème est, dans ce cas, complexe rappelle le «Tages-Anzeiger». Un oui sans mesures d’accompagnement accélérerait le remplacement des anciens systèmes de chauffage au fioul et au gaz. Lors de la mise aux normes du chauffage, il est à craindre que des rénovations complètes soient également effectuées, avec, à la clé, de fortes hausses de loyers.

Des mesures d’accompagnement

Une étude commandée par la ville de Zurich montre que la crainte de logements vacants à cause de rénovations énergétiques n’est pas sans fondements. Le rapport révèle qu’environ 80’000 appartements privés loués dans la ville de Zurich auront besoin d’un nouveau système de chauffage d’ici 2040 si l’on veut atteindre les objectifs de la loi d’ici là. Environ la moitié d’entre eux sont susceptibles de devenir vacants, avec dans certains cas une «forte augmentation des loyers», selon l’étude. Selon des estimations, sans nouvelles mesures de protection climatique, les systèmes de chauffage ne seront remplacés que dans environ 50’000 appartements locatifs privés d’ici 2040.

Pour l’association des locataires, c’est un indice fort que la loi sur l’énergie va faire augmenter le nombre de logements vacants et donc aussi les prix des loyers. Pour éviter cela, les subventions pour l’installation d’un chauffage neutre en CO2 devraient être liées à des conditions. Par exemple, la ville et le canton ne pourraient les verser que si la rénovation énergétique est effectuée sans résiliation du bail, ou sans majoration massive du loyer.

(jbm)

Ton opinion