Actualisé 02.04.2019 à 13:51

ThurgovieLa psychologue vedette aurait détourné des fonds

Une enquête a été ouverte contre la psychologue et directrice d'un établissement socio-éducatif.

Monika Egli-Alge.

Monika Egli-Alge.

Daniel Ammann

Le Ministère public thurgovien a ouvert une enquête pénale contre Monika Egli-Alge, la directrice d'une société gérant deux foyers pour jeunes à Weinfelden (TG) et Müllheim (TG). Elle est soupçonnée de gestion fautive et gestion déloyale.

La société Phoenix Wohnen GmbH, qui gère les deux foyers, a été mise en faillite le 19 mars. Des employés ont porté plainte, car les salaires ne leur ont pas été versés depuis plusieurs mois par la directrice de la société, une psychologue et experte en pédophilie.

Une enquête pénale est désormais ouverte, a indiqué mardi à Keystone-ATS Marco Breu, porte-parole du Ministère public thurgovien. Il confirme une information publiée dans la Thurgauer Zeitung. Le Ministère public va examiner si les soupçons de gestion fautive et gestion déloyale sont fondés. La présomption d'innocence prévaut.

Lors de la mise en faillite de Phoenix Wohnen, la directrice de la société a porté plainte contre la directrice des deux foyers. Cette plainte n'est pas encore parvenue au Ministère public, a indiqué le porte-parole. (20 minutes/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!