Revenus: La pub des médias sociaux bientôt devant la presse?

Actualisé

RevenusLa pub des médias sociaux bientôt devant la presse?

Les dépenses publicitaires engagées sur les médias sociaux dépasseront celles de la presse écrite d'ici à 2020, estime l'agence de publicité Zenith Optimedia, filiale du groupe français Publicis.

Les médias sociaux sont les moteurs d'une croissance régulière des dépenses publicitaires mondiales, estime une agence spécialisée.

Les médias sociaux sont les moteurs d'une croissance régulière des dépenses publicitaires mondiales, estime une agence spécialisée.

AFP/Illustration

Le développement rapide des médias sociaux sur des matériels mobiles, des vitesses de connexion à internet plus grandes et des technologies sans cesse plus sophistiquées ont changé la manière dont le consommateur s'informe.

Le spécialiste estime que les dépenses publicitaires dans les médias sociaux représenteront 20% de la totalité des dépenses publicitaires sur internet en 2019, atteignant les 50 milliards de dollars (50 milliards de francs et quelques solides poussières) et n'étant inférieures que de 1% à celles engagées dans la presse écrite.

Zenith Optimedia voit les médias sociaux prendre largement l'ascendant sur la presse écrite dans ce domaine d'ici à 2020. «Les médias sociaux et la vidéo en ligne sont les moteurs d'une croissance régulière des dépenses publicitaires mondiales, en dépit des menaces politiques contre l'économie», commente Jonathan Barnard, directeur des prévisions de Zenith.

Croissance mondiale

Zenith prévoit une croissance des dépenses publicitaires mondiales de 4,4% en 2017, comme en 2016, ce qui, à son avis, représenterait une belle performance si l'on songe que les Jeux Olympiques, le référendum britannique sur l'Union européenne et l'élection présidentielle aux Etats-Unis sont venus doper le marché cette année.

La publicité vidéo en ligne connaît elle aussi une croissance rapide et devrait représenter 35,4 milliards de dollars (33,4 milliards d'euros) dans le monde entier d'ici 2019, soit un peu plus que la publicité à la radio mais beaucoup moins que la publicité télévisée.

Les dépenses publicitaires mondiales sont stables depuis 2010, quoiqu'en recul en Afrique du Nord et au Proche-Orient. En revanche, une croissance toujours forte est attendue en Chine et dans la plus grande partie de l'Asie. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion