Allemagne: La publicité qui indigne la Chine
Actualisé

AllemagneLa publicité qui indigne la Chine

Les médias officiels et des internautes en Chine se sont indignés d'une publicité allemande pour des préservatifs caricaturant Mao en spermatozoïde, aux côtés de Hitler et de Ben Laden, qui constitue selon eux une insulte au géant asiatique.

La publicité a été réalisée par l'agence américaine Grey Group, filiale du numéro deux mondial WPP, pour la société pharmaceutique allemande Doc Morris afin de promouvoir une nouvelle ligne de préservatifs.

La campagne, sans texte, représente un groupe de spermatozoïdes, dont l'un prend une apparence humaine en ayant des cheveux sur la tête. Mao est reconnaissable à sa coupe, Hitler de même avec la moustache en plus, et Ben Laden à sa barbe caractéristique et son turban blanc.

Ces publicités n'ont pas été retenues par l'annonceur auquel elles étaient destinées, et Grey indiquait vendredi dans un communiqué qu'il cherchait à les faire retirer partout où elles ont été publiées.

«Nous comprenons que la publicité ait heurté la sensibilité des Chinois pour sa référence visuelle au président Mao. Grey a présenté des excuses sincères et officiellement contacté l'ambassade de Chine en Allemagne, pour lui assurer que cette publicité non autorisée ne serait jamais exploitée», a indiqué l'agence.

«Nous avons le plus profond respect pour la Chine, son peuple, sa culture et ses institutions», a ajouté Grey Group, qui n'a en revanche fait aucune allusion ni à Hitler ni à Ben Laden.

Le fait que le fondateur de la République populaire de Chine soit associé à Hitler et Ben Laden a suscité une vive réaction en Chine, où Mao est une icône pour le régime et une partie de la population.

Sur son site internet, le Quotidien du Peuple, organe du Parti communiste chinois, consacrait une page spéciale à l'affaire, avec des réactions courroucées.

«Ils doivent s'excuser auprès de la Chine», écrit un internaute. Mais, sur le portail sina.com, certains ne sont pas d'accord.

«Je suis un vieil ouvrier de 70 ans, j'ai beaucoup réfléchi mais je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi des gens défendent Mao avec acharnement», écrit l'un.

«A l'époque, outre la famine et la pauvreté, tout le monde avait le sentiment d'être en danger et dans une ambiance asphyxiante, en quoi Mao était-il grandiose?», ajoute l'auteur du commentaire, provoquant une surenchère d'insultes nationalistes.

L'année dernière, le constructeur automobile français Citroën s'était excusé pour avoir utilisé un Mao qui louchait et à la bouche tordue dans une publicité en Espagne. Et l'avait remplacé par un Napoléon furibard. (afp)

Ton opinion