Actualisé

LauasnneLa puce CASH fait tousser les horodateurs

Les horodateurs peinent à s'accorder au porte-monnaie électronique CASH. La Ville songe
à remplacer ce système.

par
Marco Ferrara/nma

Pas de ticket. C'est ce qui se passe avec certains horodateurs des zones blanches lorsque l'on paie le parking à l'aide de la puce CASH de sa carte bancaire. Ce porte-monnaie électronique, utilisé par 4,9 millions de consommateurs suisses, permet de régler de petites transactions sans insertion de code secret. En appelant le numéro d'assistance indiqué sur le parcmètre, on apprend que le défaut est connu du service.

Selon un responsable de la commune, l'erreur a effectivement été signalée plusieurs fois. Pour l'ensemble des 450 horodateurs lausannois, le problème affecterait une dizaine de transactions sur les 15 000 réalisées chaque mois avec CASH. Le moyen de paiement ne gagne toutefois pas en popularité.

La Ville songe ainsi à remplacer les lecteurs de la puce par des boîtiers à cartes de crédit, plus facilement adaptables qu'un système CASH géré au niveau national.

Le taux d'utilisation de l'actuel dispositif stagne aussi à Morges, à Fribourg et à Sion. Dans toutes ces villes, moins de 2% des usagers des horodateurs y ont recours, la plupart préférant les bonnes vieilles pièces de monnaie. Le chiffre grimpe cependant à 10% à Neuchâtel, où seul un parking est équipé du système.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!