Football: La quête reprend au Portugal pour Ronaldo et la Juve
Publié

FootballLa quête reprend au Portugal pour Ronaldo et la Juve

Cristiano Ronaldo a raté l’été dernier le tournoi final de la Ligue des champions chez lui, au Portugal, après l’élimination de la Juventus contre Lyon. Le déplacement à Porto, mercredi en 8e de finale aller, est l’occasion de repartir du bon pied.

Cristiano Ronaldo à l’entraînement.

Cristiano Ronaldo à l’entraînement.

AFP

«C’est ça la Ligue des champions: les matches à élimination directe. C’est presque comme si une nouvelle compétition démarrait», a lancé la star portugaise dans un message adressé à ses plus de 262 millions d’abonnés sur Instagram. Pour Ronaldo, Porto en C1 c’est un mauvais souvenir: une élimination en 2004 avec Manchester United, déjà en huitièmes.

Mais c’en est un autre, inoubliable, en avril 2009, toujours avec Manchester. Les Red Devils sont alors dos au mur après un nul à domicile (2-2) en quart de finale aller. Fraîchement auréolé du premier Ballon d’or de sa carrière, Ronaldo marque l’unique but d’une frappe des 30 mètres. Ce bijou lui vaudra le tout premier prix «Puskas» de la Fifa récompensant le plus beau but de l’année.

Douze ans plus tard, c’est la première fois, avec le maillot bianconero, qu’il retrouve le Portugal, dans un stade où il a notamment conquis en 2019 la Ligue des nations avec la sélection portugaise. La Ligue des champions, c’est de loin la compétition suprême pour Ronaldo qui l’a remportée cinq fois (une fois avec Manchester, quatre avec le Real).

Compte à régler

Mais la star portugaise, et la Juventus avec lui, ont un compte à régler avec cette C1 après le revers la saison dernière en huitièmes de finale contre Lyon (0-1, 2-1), suivant celui en quarts l’année précédente contre l’Ajax Amsterdam (1-1, 1-2). Les Bianconeri n’ont plus soulevé la prestigieuse coupe depuis 25 ans, restant sur cinq finales perdues depuis leur second et dernier succès en 1996. «Ces deux dernières années, on est rentrés à la maison plus tôt que prévu (...). Demain, j’espère que ce sera le début d’une longue marche jusqu’à la finale», observe Ronaldo.

Si elle est favorite après avoir fini en tête de son groupe grâce sa belle victoire en décembre à Barcelone (3-0), la Juventus doit se méfier d’une équipe portugaise qui compte autant de Ligue des champions qu’elle au palmarès. En phase de groupes, les Dragons se sont montrés particulièrement hermétiques, enchaînant cinq matches sans prendre de but (4 victoires, un nul) après la défaite initiale contre Manchester City (1-3). L’entraîneur turinois Andrea Pirlo a d’ailleurs appelé à la «patience» face à cette équipe compacte, capable de sortir rapidement en contre.

Ronaldo contre Pepe

Ronaldo, 36 ans, unique buteur de la Juve lors des matches à élimination directe ces deux dernières saisons (7 buts en 6 matches), va retrouver face à lui une vieille connaissance: Pepe, 37 ans, son partenaire en équipe nationale et pendant huit ans au Real Madrid (2009-2017). Une rareté, car les deux amis ne se sont rencontrés que deux fois comme adversaires, au tout début de leurs carrières lors du Championnat du Portugal 2002-2003. Cristiano jouait alors au Sporting Lisbonne et Pepe au Maritimo.

En l’absence du précieux Juan Cuadrado (cuisse) et de Paulo Dybala, toujours en phase de reprise, la Juventus va encore dépendre grandement des éclairs de sa star. Car quand il reste muet, la Vieille Dame a souvent du mal, même quand elle domine, comme samedi à Naples (revers 1-0). «Nous savons qu’à n’importe quel moment, Cristiano Ronaldo peut décider du match. (...) Face à lui il faut être compact, lui limiter les espaces», se méfie l’entraîneur de Porto Sergio Conceiçao.

Il faudra au moins ça pour freiner CR7 dans sa compétition préférée, où il a encore un record à décrocher: en cas de qualification, le meilleur buteur de l’histoire de la C1 (134 buts) peut aussi devenir le joueur ayant disputé le plus de matches (174 aujourd’hui, contre 177 pour Iker Casillas).

(AFP)

Ton opinion