Arrêt fédéral: La radio NRJ zurichoise privée de concession
Actualisé

Arrêt fédéralLa radio NRJ zurichoise privée de concession

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a confirmé le veto du Département fédéral de la communication (DETEC). La décision est définitive.

La radio privée zurichoise n'entend toutefois pas renoncer, malgré l'absence de voie de recours au Tribunal fédéral (TF). Elle va tenter de trouver une solution «politique» pour pouvoir émettre dans la région zurichoise et le canton de Glaris.

Fin octobre 2008, le DETEC avait donné la préférence à Radio 1 au terme d'une évaluation des candidatures. Le groupe Ringier détient 51% des actions de radio Energy et le groupe français NRJ 49%. La radio locale occupe une soixantaine de personnes.

Dans son arrêt, diffusé vendredi matin, le TAF relève que la grille d'évaluation utilisée par le DETEC est conforme au droit ainsi qu'au principe de l'égalité. Il ajoute que le département de Moritz Leneuberger a estimé avec raison que «la candidature de Radio 1 était meilleure que celle de Radio Energy».

Cinq recours pendants

Cinq recours restent encore pendants auprès du TAF contre le refus d'octroi de concession par le DETEC. L'un concerne la radio locale LuNE, écartée au profit des radios Arc FM et BNJ et l'autre la télévision locale Arc TV, qui conteste l'octroi de la concession de télévision locale à Canal Alpha Plus.

Les autres recours ont été déposés par la télévision locale Tele Säntis, hostile au feu vert donné à Tele Ostschweiz et par Radio AG et Radio Südost écartées au profit de Radio Argovia et Radio Grischa. (ats)

Ton opinion