Lenovo: «La réalité augmentée va se démocratiser»
Actualisé

Lenovo«La réalité augmentée va se démocratiser»

Patrick Roettger, directeur de Lenovo Suisse, croit au potentiel du premier smartphone de la firme issu du Projet Tango de Google.

par
Michel Annese
Lenovo arrive sur le marché suisse de la téléphonie mobile avec une gamme de produits de la marque Moto. (dr)

Lenovo arrive sur le marché suisse de la téléphonie mobile avec une gamme de produits de la marque Moto. (dr)

photo: Kein Anbieter

En faisant enfin son entrée sur le marché suisse du smartphone, le 14 juin dernier, avec la marque «Moto», issue du rachat de Motorola il y a environ une année et demie, le chinois Lenovo n'a pas caché ses ambitions: il compte à terme occuper une place de leader dans le pays dans le secteur de la téléphonie mobile. Patrick Roettger, Managing Director de Lenovo Suisse, explique ce lancement retardé: «La marque Lenovo n'était pas encore assez connue ces dernières années. Le but n'était pas de vendre des produits en cassant les prix sur un marché dans lequel les consommateurs sont habitués à acheter des produits haut de gamme, comme l'iPhone. Nous l'aurions fait avant», fait-il savoir.

L'entrée en lice de ce «challenger émérite», comme se définit le fabricant asiatique, se fait ainsi via une palette de smartphones, allant du Moto G3, le moins cher de la liste (169 fr.), au Moto X Force (699 fr.), un appareil disposant de «l'écran le plus résistant du monde» grâce à sa technologie Moto ShatterShield, un système intégrant cinq couches conçu pour absorber les chocs.

A prix égal, par rapport à la concurrence, ces appareils sont censés proposer une qualité similaire mais avec des fonctionnalités supplémentaires, met en avant le responsable. Il en veut pour preuve la possibilité d'activer rapidement la lampe torche ou l'appareil photo sans beaucoup de manipulations, comme sur d'autres terminaux concurrents. Avec les smartphones Moto, il suffit ainsi de secouer le mobile à deux reprises pour activer son flash et un mouvement rapide similaire à un bercement pour activer la caméra. Ils doivent aussi offrir une expérience très proche d'un Android pur, sans surcouches logicielles envahissantes, ajoute-t-il.

De la réalité augmentée avec le «Projet Tango»

Quant aux prochains terminaux, qui seront disponibles en Suisse au mois de septembre, ils devraient fortement modifier les habitudes des utilisateurs. C'est notamment le cas du Moto Z, un smartphone sur lequel peuvent s'ajouter des modules complémentaires, les Moto Mods, comme un projecteur, une batterie ou un haut-parleur, mais surtout le Phab2 Pro. Présenté à la mi-juin, lors de la Tech World de San Francisco, ce smartphone grand public estampillé de la marque Lenovo et annoncé à 599 dollars, devrait permettre de démocratiser la réalité augmentée, selon Patrick Roettger. Premier smartphone intégrant la technologie Projet Tango de Google, il est capable de détecter et cartographier un environnement intérieur en 3D grâce à son ensemble de capteurs de profondeur et de suivi de mouvement. Cela ouvre un grand nombre de possibilités, dans le domaine de la navigation à l'intérieur des bâtiments ou pour réaménager une maison en visualisant des ameublements réels dans une pièce, par exemple, note-t-il.

Ton opinion