Fin d'Electrosanne: La «réalité financière» a eu raison du festival

Actualisé

Fin d'ElectrosanneLa «réalité financière» a eu raison du festival

Le festival electro disparaît. Une décision logique pour les organisateurs qui pointent du doigt un manque de soutien financier.

par
Fabien Eckert
Le festival a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes en septembre 2015.

Le festival a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes en septembre 2015.

photo: Kein Anbieter/Loorent.com

La manifestation a vécu sa dernière édition en septembre. Et quelle édition! Electrosanne a fêté dignement ses dix ans avec des DJ de renom. Plus de 30'000 personnes ont afflué, un record. Malgré ce résultat positif, les organisateurs ont décidé de tirer la prise.

Ils parlent d'une décision «logique» prise avant l'été déjà. Selon eux, le festival n'a pas «rencontré l'engagement nécessaire de la part de ses partenaires publics et privés pour soutenir le développement de la manifestation». Gallien Isoz, cofondateur et directeur du festival, clarifie: «Nous sommes face à la réalité financière. Nous n'avons pas le même soutien que les grandes institutions. L'electro n'a pas la même force qu'une culture déjà bien établie comme la musique classique.»

Du côté de la Ville, on regrette. «C'était une manifestation en laquelle on croyait avec son positionnement clair. De plus, c'était une carte de visite intéressante pour Lausanne», avance Fabien Ruf, chef du service de la culture. La commune soutenait l'événement à hauteur de 40'000 fr., soit 6,15% du budget du festival. Il y a bien eu des contacts pour revoir cette subvention à la hausse. «La prise de décision a été trop courte pour pouvoir passer à la vitesse supérieure et professionnaliser la manifestation», justifie Fabien Ruf, qui a été prévenu de l'arrêt juste après la dernière édition. Cela signifie-t-il qu'Electrosanne avait atteint une taille critique, trop petit et pas assez grand? Peut-être bien.

Ton opinion