Actualisé 23.10.2012 à 07:11

Berne

«La rébellion, c'est fini»

Les jeunes Suisses sont pour le respect des règles et acceptent qu'on leur fixe des limites, selon une étude représentative.

de
Jeremias Büchel/Olivia Fuchs

De la musique à plein tube jusqu'au bout de la nuit, suivi d'un grand nombre de déchets laissés sur l'espace public. C'est ainsi qu'un grand nombre de personnes s'imagine les jeunes qui font la fête. Mais une récente étude représentative, réalisée par la fondation Jacob, donne une toute autre image de la jeunesse suisse. Au total 937 ados et jeunes adultes entre 15 et 21 ans ont été interrogés: 91% d'entre eux exigent que les déchets soient jetés à la poubelle et non par terre. Plus de 70% sont pour le respect des réglementations contre le bruit à partir de 22h et trois quart des interrogés souhaitent la présence régulière d'agent de sécurité.

Être pris au sérieux

Ces résultats n'étonnent pas les experts. «La rébellion, c'est fini. Les jeunes acceptent qu'on leur fixe des limites. Même s'ils aiment les tester, ils le font de manière moins extrême que les générations précédentes», explique Ivica Petrusic, responsable de la section jeunesse du canton de Zurich. Son avis est partagé par la responsable de l'étude, Alexandra Güntzer: «Les jeunes sont plus sûrs d'eux et veulent être pris au sérieux. C'est pour cela qu'ils veulent respecter les codes sociaux.»

Pas tout rose

Pas moins de 85% des interrogés ont affirmé vouloir chercher le dialogue avec les adultes en cas de conflits. «Ils préfèrent qu'on leur signale un mauvais comportement au lieu de directement aller les dénoncer à la police», signale Alexandra Güntzer. Reste que l'enquête a également révélé des résultats un peu moins roses: Un tiers des jeunes a déjà vécu des situations à conflits dans l'espace public. 42% aiment y boire de l'alcool, 17% d'entre eux y fument des joints.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!