Sri Lanka: La rébellion tamoule envoie des kamikazes sur Colombo

Actualisé

Sri LankaLa rébellion tamoule envoie des kamikazes sur Colombo

Le raid aérien de vendredi sur la capitale du Sri Lanka est un succès, se sont félicités samedi les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (TLET) sur leur site internet.

L'attaque a fait au moins deux morts et 53 blessés.

La rébellion tamoule n'a toutefois pas atteint les cibles qu'elle s'était fixées, le quartier général de l'armée de l'air sri lankaise et la base aérienne de l'aéroport international.

La mission, conduite par les «Tigres noirs», des pilotes kamikazes, a été accomplie avec succès, ont déclaré les TLET sur leur site internet Tamilnet.com.

Deux avions de la rébellion tamoule ont attaqué vendredi Colombo, la capitale du Sri Lanka. L'un s'est écrasé sur un bâtiment des impôts, à proximité du siège de l'armée de l'air, faisant au moins deux morts et 53 blessés.

L'autre appareil été abattu dans le périmètre de l'aéroport international et la télévision a montré le corps du pilote revêtu de l'uniforme des Tigres.

Pour le colonel R. Hariharan, ancien chef des renseignements dans le cadre de la mission de la paix menée par l'Inde au Sri Lanka entre 1987 et 1990, le raid aérien contredit les rumeurs qui donnent les TLET, encerclés par 50.000 soldats de l'armée, comme proches de la défaite.

Ils sont encore capables de se battre, a-t-il déclaré samedi. «Cela signifie que le baptême du feu des civils pris au piège dans la zone d'affrontements va continuer, ce sont des mauvaises nouvelles pour tout le monde.»

Les TLET, qui combattent depuis 1983 pour la création d'un Etat tamoul séparé dans le nord-est de l'île ont été repoussés par les forces gouvernementales dans un territoire de 87 km2, à 350 km au nord-est de la capitale. (ats)

Ton opinion