Actualisé 12.02.2013 à 09:33

EpingléLa recette de NRJ 12: beaux témoins et mises en scène

Le site d'«Arrêt sur images» s'est procuré la charte de l'émission «Tellement vrai». Les directives qu'on y trouve sont du moins surprenantes.

von
Mathilde Jarry

«Il faut des témoins qu'on a envie de regarder, qui nous ressemblent ou sont plus beaux que nous». Voilà l'une des consignes que les sociétés de production qui travaillent pour le programme de Matthieu Delormeau sur NRJ 12 doivent respecter. Spécialisé dans les sujets de société de bas étage, «Tellement vrai» fait souvent la part belle aux jeunes accros au sexe, aux couples libertins, aux ados enceintes, et à une multitude d'autres thèmes racoleurs. Afin d'être sûr de capter l'attention du téléspectateur, les producteurs de l'émission ont donc choisi d'ériger certaines règles.

Période de tournage très courte

Une des manigances de la chaîne, mise en lumière par le site de Daniel Schneidermann: les rendez-vous chez les psychologues. Les tournages étant généralement très courts – deux ou trois jours au maximum – les séquences chez des thérapeutes seraient simplement utilisées pour mettre en scène une évolution fictive du témoin. Il semble en effet difficile d'accomplir un travail approfondi sur soi en si peu de temps.

De la pure fiction

Enfin, il est impératif que le témoin ait un objectif à atteindre. «Je devais suivre un témoin qui avait une maladie de peau, déclare une autre réalisatrice. Or il avait déjà un traitement. Le rédacteur en chef lui a donc demandé de l'arrêter pour pouvoir le présenter comme n'ayant pas encore trouvé le médicament pouvant le soigner.»

NRJ 12 a de son côté nié les accusations de fiction et de mise en scène. Elle a ajouté qu'elle travaillait comme toutes les chaînes diffusant des magazines de société.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!