France: La Redoute condamnée pour contrefaçon
Actualisé

FranceLa Redoute condamnée pour contrefaçon

La société La Redoute, accusée par la marque Pain de Sucre de contrefaçon de maillots de bain, a été condamnée mardi à payer des dommages et intérêts.

La société marseillaise de création de maillots de bain Pain de Sucre a obtenu la condamnation de La Redoute pour «contrefaçon», a-t-on appris mercredi auprès de son avocate, Me Valérie Keusseyan.

Dans une décision rendue mardi, la cour d'appel d'Aix-en-Provence a infligé au géant de la vente par correspondance une amende de 50'000 euros et obligé la société La Redoute à verser à Pain de Sucre la même somme au titre des dommages et intérêts en raison du préjudice subi.

Pain de Sucre avait assigné en 2011 La Redoute en justice, en se plaignant d'avoir été «sauvagement copiée», notamment dans le cadre de la commercialisation de l'un de ses modèles baptisé «Mishi». Les maillots que la société vend 120 à 150 euros l'unité sont proposés à la clientèle entre 15 et 20 euros sur les catalogues de La Redoute.

En première instance, le tribunal correctionnel de Marseille avait déjà condamné La Redoute à une amende de 200'000 euros et à 100.000 euros de dommages et intérêts.

Belle victoire

«C'est une belle victoire. C'est aussi la reconnaissance du travail de création effectué par toute une équipe», a commenté Me Keusseyan, l'avocate de Pain de Sucre, qui a salué dans cette décision «une juste protection de l'ordre public économique». La société marseillaise conçoit 60 nouveaux maillots de bain chaque année.

De son côté, le cabinet Bertrand, l'avocat de La Redoute, avait dénoncé la «brutalité» de la procédure pénale engagée et contesté «l'effort créatif» prétendu. L'audience avait donné lieu à une bataille juridique ardue, les parties déclinant tour à tour les mannequins fanions des deux marques, dont Yvonne Craig, Raquel Welch ou plus récemment Laetitia Casta, modèle Pain de Sucre 1996.

La Redoute s'est laissée quelques jours avant de déposer un éventuel pourvoi en cassation. (ap)

Ton opinion