Votations: réforme de l’AVS incertaine, élevage intensif soutenu

Publié

Votations du 25 septembreLa réforme de l’AVS toujours incertaine, l’élevage intensif désormais soutenu

Les derniers sondages donnent toujours gagnantes les réformes concernant les retraites en Suisse. Les opposants à la fin de l’élevage intensif renversent la vapeur. La réforme de l’impôt anticipé est rejetée, mais toujours plus soutenue.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

20min/Vanessa Lam

Selon la 3e vague de sondage 20 minutes/Tamedia, les positions se polarisent en vue de la votation sur la réforme AVS 21, principalement combattue par la gauche à cause du rehaussement de l’âge du départ à la retraite pour les femmes à 65 ans. Depuis début août, on n’observe pas de retournement notable de l’opinion, mais le soutien semble se confirmer. Le 3e sondage Tamedia publié ce mercredi montre que 56% des personnes interrogées soutiennent le texte. Le oui l’emportait à 52% il y a deux semaines et à 53% le 10 août.

Le sujet est toujours clairement polarisé entre la gauche et la droite et selon le sexe des personnes sondées. Les femmes rejetteraient l’objet par 58% des voix alors que les hommes le soutiennent à 70%. Les électeurs du camp rose-vert rejettent AVS 21 dans une proportion de 65% à 70% alors que dans les rangs bourgeois, PLR en tête, la tendance s’inverse.

Hausse de la TVA toujours soutenue

Actuellement, 56% des votants approuveraient le second volet de la réforme de l’AVS, à savoir son financement supplémentaire par le biais d’une augmentation de la TVA. Quelque 42% se prononcent contre, et 2% sont encore indécis. Des valeurs qui sont plutôt stables par rapport à notre deuxième sondage qui annonçait 54% de oui. Ce résultat est tout de même en légère baisse par rapport à la première prise de température le 10 août où 58% des sondés disaient soutenir cet objet.

L’interdiction de l’élevage intensif en difficulté

Alors qu’un soutien à 55% à l’initiative populaire intitulée «Non à l’élevage intensif» se dessinait il y a encore un mois, la vapeur a été inversée à 10 jours du scrutin. Les sondés sont désormais 60% à refuser le texte et 39% à l’appuyer pour 1% d’indécis. L’approbation a encore baissé de 9 points de pourcentage et le rejet a augmenté de 11 points par rapport au sondage d’il y a deux semaines. L’initiative trouve un écho favorable auprès des citadins et de l’électorat des Verts, du PS et des Verts’libéraux. Les électeurs de l’UDC, du PLR et du Centre, ainsi que la population rurale, sont clairement contre.

Nombreux indécis sur l’impôt anticipé

La suppression d’une partie de l’impôt anticipé proposée par le Conseil fédéral laisse toujours un peu perplexe les sondés. La proportion d’indécision sur le sujet est encore de 12% (17% il y a deux semaines et un tiers début août). Mais les indécis semblent se tourner toujours plus vers le oui. Selon les derniers résultats, 40% des personnes interrogées soutiennent la réforme à 10 jours des votations contre 34% il y a deux semaines. Les refus se montent à 48% (49% le 31 août dernier). La loi est très clairement rejetée dans le camp gauche-vert et ne trouve une majorité que chez les sympathisants du PLR. L’opposition est plus forte en Suisse romande et dans les villes.

Information sur le sondage

17’377 personnes de toute la Suisse (12’930 de Suisse alémanique, 3’907 de Suisse romande et 540 du Tessin) ont participé à ce sondage 20 minutes/Tamedia qui s’est déroulé du 7 au 8 septembre. Il a été réalisé en collaboration avec l’institut de sondage LeeWas. Les résultats ont été pondérés selon les variables politiques, géographiques et démographiques. La marge d’erreur se situe à +/- 1,2 point de pourcentage.

(jba)

Ton opinion

156 commentaires