Suisse: La Rega a secouru environ 31 personnes par jour en 2020

Publié

SuisseLa Rega a secouru environ 31 personnes par jour en 2020

16’273. C’est le nombre total de missions hélicoptères organisées par la Rega en 2020. Un chiffre jamais atteint auparavant.

La Garde aérienne suisse de sauvetage a organisé un total de 16’273 missions en 2020.

La Garde aérienne suisse de sauvetage a organisé un total de 16’273 missions en 2020.

Pixabay (illustration)


La Rega a vécu une année intensive en termes de missions. Et pour cause, en 2020, sa centrale d’intervention a organisé 16’273 missions en Suisse et à l’étranger.

Hélicoptères très sollicités

«C’est trois pour cent de moins que l’année précédente, mais le nombre de patientes et patients à qui la Rega est venue en aide est, lui, resté pratiquement inchangé», écrit l’organisation dans un communiqué. En moyenne, les équipages de la Rega sont venus en aide à 31 patientes et patients par jour.

«Les hélicoptères de sauvetage étaient plus souvent en vol que l’année précédente (+8,1 %), les avions ambulance ont cependant enregistré un nombre nettement inférieur de missions», précise l’organisation, dans son communiqué.

Le nombre de missions de sauvetage sur les lieux d'un incident ont bondi de 5,6 % et le nombre de vols de transfert d'hôpital à hôpital ont connu une hausse de 9,8 %.

Lutte contre la pandémie

En plus de ses activités habituelles, la Rega a soutenu les autorités suisses dans la lutte contre la pandémie. Fin 2020, la Rega a transporté un total de 456 patientes et patients infectés par le virus à bord de ses aéronefs: 316 dans ses hélicoptères de sauvetage et 140 à bord de ses avions ambulance.

L’organisation assume également des tâches supplémentaires. «La centrale d’intervention de la Rega coordonne notamment l’utilisation des lits de soins intensifs en tant que «centre national de coordination» et soutient ainsi les hôpitaux suisses.

73’000 nouveaux venus

La Rega a accueilli par ailleurs 73’000 nouvelles donatrices et nouveaux donateurs sur l’année 2020, une augmentation nette de 2%. «Cela représente davantage que le nombre d’habitants de Lugano», se félicite l’organisation. Désormais, 3,625 millions de donatrices et donateurs permettent de maintenir la Rega dans les airs.

Diminution des rapatriements

En 2020, les voyages internationaux ont été presque totalement interrompus en raison de la pandémie de coronavirus. En conséquence, la Rega a rapatrié un nombre nettement inférieur de patientes et patients que l’année précédente: sur 758 personnes concernées (-43,6%), 647 ont été rapatriées à bord d’un avion ambulance de la Rega (-33,4%) et 111 à bord d’un avion de ligne (-70,2%). Bien que les avions ambulance aient effectué moins de missions, ils ont passé plus de temps en l’air que l’année précédente. Le nombre d’heures de vol plus élevé des trois aéronefs (4’589, +3,2%) s’explique par des missions vers des pays lointains.

(Comm/hkr)

Ton opinion