Berne: «La règle du 0‰ criminalise les pompiers»
Actualisé

Berne«La règle du 0‰ criminalise les pompiers»

Depuis l'introduction, début 2014, du projet Via sicura, l'alcoolémie des conducteurs de camion de pompiers ne doit plus dépasser 0,1‰. Un élu veut changer cela.

par
Romana Kayser/ofu

«Celui qui boit le soir, une ou deux bières, pourrait avoir encore des traces d'alcool dans le sang lors d'une intervention la nuit et se faire sanctionner.» Pour Bernhard Guhl (PBD/AG), l'une des mesures du projet Via sicura, entrée en vigueur au début de l'année, est complètement contre-productive.

En effet, depuis le 1er janvier 2014, le taux d'alcool des pompiers ne doit plus dépasser 0,1‰. «La règle du 0‰ criminalise les pompiers volontaires», avait déjà estimé l'élu en mai dernier dans une interpellation adressée au Conseil fédéral. «La plupart des incendies ont lieu la nuit et se produisent de manière inattendue», argumente le conseiller national, qui vient de déposer une motion visant à rétablir le 0,5‰ pour les pompiers volontaires.

Il est soutenu par la Fédération suisse des sapeurs-pompiers (FSSP). «Cette nouvelle loi met en danger le système des pompiers volontaires. Un système qui fonctionne très bien en Suisse», souligne Walter Pfammatter, de la FSSP. «Avec cette interdiction totale de boire, il faudrait attendre que le chauffeur n'ait plus aucune trace d'alcool dans le sang avant d'aller en intervention, ce qui nous ferait perdre un temps précieux. Au pire, des vies pourraient ainsi être mises en danger», affirme également Christian Meier, président de l'Association cantonale des pompiers zurichois.

Reste que le Conseil fédéral n'est pas de cet avis. Les Sages avaient déjà rejeté en mai dernier l'interpellation de Bernhard Guhl. «Pour des raisons de sécurité routière, il est justifié que les personnes qui conduisent des fourgons pompe-tonne chargés ne soient pas autorisées à prendre le volant sous l'influence de l'alcool», avaient-ils notamment argumenté.

Ton opinion