La relève s'invite dans les grandes cuisines du pays

Actualisé

La relève s'invite dans les grandes cuisines du pays

FÜRSTENAU (GR). Il a juste 30 ans et le voici propulsé cuisinier de
l'année par la critique.

Le jeune Grison Andreas Caminada a été consacré hier par le GaultMillau. Le guide gastronomique lui a accordé un 18e point pour son petit restaurant de 24 couverts dans le château médiéval de Schauenstein, à Fürstenau (GR), où il exerce depuis 2003. Le GaultMillau a salué «ses créations réfléchies et abouties». C'est le plus jeune chef à avoir jamais obtenu la distinction de «cuisinier de l'année». Andreas Caminada emmène dans son sillage Sébastien Rithner, de La Table des Saveurs, à Caux (VD), choisi comme «découverte de l'année» en Suisse romande.

Dix nouveaux chefs ont fait leur entrée dans le groupe des 17 à 20 points. En Suisse romande, il s'agit d'Edgar Bovier (Lausanne Palace), qui a séduit la clientèle lausannoise avec sa cuisine méditerranéenne. Le GaultMillau l'a nommé «promu romand de l'année». Olivier Samson, le nouveau chef du noble Parc des Eaux-Vives, à Genève, a obtenu lui d'emblée 17 points.

Après le départ à la retraite de Roland Pierroz, le GaultMillau ne compte plus que sept cuisiniers dans le groupe select des 19-20 points. Cinq d'entre eux sont Romands: Philippe Chevrier (Satigny, GE), Gérard Rabaey (Brent, VD), Philippe Rochat (Crissier, VD), Bernard Ravet (Vufflens-le-Château, VD) et Didier de Courten (Sierre, VS), le plus jeune, qui continue à épater les testeurs du guide. Horst Petermann, à Küsnacht (ZH), et André Jaeger, à Schaffhouse, complètent la bande des sept.

Martial Messeiller

Ton opinion