Primes versées par AIG: La Réserve fédérale américaine sous le feu de la critique
Actualisé

Primes versées par AIGLa Réserve fédérale américaine sous le feu de la critique

La Réserve fédérale américaine (Fed) était au courant depuis trois mois des primes controversées versées par l'assureur AIG à certains cadres mais n'en avait pas averti le Trésor ni la Maison Blanche, selon le Washington Post jeudi.

L'ancien numéro un mondial de l'assurance, sauvé de la faillite par l'injection de 170 milliards de fonds publics et qui appartient désormais à 80% à l'Etat, avait informé la Fed il y a trois mois qu'il allait verser d'ici au 15 mars 165 millions de dollars à des cadres de sa branche Produits financiers, précise le quotidien citant le gouvernement et des responsables d'AIG.Le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a assuré au journal qu'il n'avait été informé ni du montant des primes ni du calendrier de leur versement.«J'étais stupéfait quand j'ai appris mardi (le 10 mars) à quel point c'était mauvais,» a affirmé M. Geithner au quotidien. «Je n'aurais pas dû me retrouver dans cette situation mais j'en accepte la responsabilité», a-t-il ajouté.M. Geithner et ses collaborateurs avaient examiné les faits et conclu que le gouvernement ne pouvait pas changer des contrats déjà établis.Le secrétaire au Trésor avait ensuite informé un conseiller de la Maison Blanche qui en avait parlé au président Barack Obama le 12 mars, la veille du versement de ces primes, selon le Post.Le PDG de la compagnie d'assurance Edward Liddy, qui était entendu mercredi par le Congrès, a indiqué avoir demandé aux cadres ayant touché ces primes d'en rendre la moitié.M. Geithner avait annoncé mardi soir qu'AIG devrait rembourser l'intégralité des primes controversées. En outre, les fonds supplémentaires que l'Etat doit verser à l'assureur --30 milliards de dollars-- seront amputés d'une somme équivalente. (afp)

Ton opinion