17.03.2016 à 20:54

IndustrieLa restructuration de Richemont se précise

Trois-cents postes devraient être supprimés sur plusieurs sites en Suisse, principalement chez Cartier.

Photo d'illustration - Les suppressions attendues sur les sites genevois ont été confirmées par une source syndicale.

Photo d'illustration - Les suppressions attendues sur les sites genevois ont été confirmées par une source syndicale.

photo: Keystone

Le plan de restructuration du numéro deux du luxe Richemont se précise. Au total, 300 postes seraient supprimés sur plusieurs sites en Suisse, en majorité chez Cartier mais aussi chez Vacheron Constantin et Piaget.

Fin février, le groupe de luxe établi à Bellevue (GE) avait confirmé envisager une réduction qui pourrait atteindre jusqu'à 350 emplois. Selon des chiffres révélés par la Tribune de Genève, environ 170 postes chez Cartier seraient concernés.

Vacheron Constantin serait confronté à 85 suppressions de postes, dont 50 à la Vallée de Joux (VD) et 35 à Plan-les-Ouates (GE). Piaget se verrait de son côté de 22 emplois à Plan-les-Ouates et une vingtaine dans le canton de Neuchâtel.

Mesures d'accompagnement et de reclassement

Une source proche du dossier a affirmé à l'ats que ces chiffres reflétaient globalement le dispositif prévu. Les suppressions attendues sur les sites genevois ont été confirmées par une source syndicale.

Des mesures d'accompagnement et de reclassement au sein du groupe seront proposées pour limiter au maximum les réductions d'effectifs. Dans une affaire semblable récemment, Richemont a pu trouver un nouveau mandat pour 40% des collaborateurs touchés, a également précisé la source proche du dossier. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!