Zurich: La réunion Zoom d’une communauté juive infiltrée par des antisémites
Publié

ZurichLa réunion Zoom d’une communauté juive infiltrée par des antisémites

Lors d’une conférence Zoom de la Communauté des Juifs libéraux, des personnes encagoulées ont infiltré la réunion et y ont affiché des images obscènes ainsi que des portraits d’Hitler.

par
Loïck Mauroux
Des intrus se sont immiscés dans la conférence Zoom pour y diffuser des images pornographiques et des photos d’Hitler. 

Des intrus se sont immiscés dans la conférence Zoom pour y diffuser des images pornographiques et des photos d’Hitler.

Getty

Un événement en ligne de la Communauté des Juifs libéraux de Zurich a été interrompu dimanche par des personnes encagoulées et a dû être annulé. Les faits ont été rapportés par l’hebdomadaire Tachles alors que la communauté se réunissait pour parler de peintures murales de la fin du Moyen Âge appartenant à une famille juive de Zurich. Le lien vers la réunion Zoom a été publié sur le site web de la congrégation et mis à la disposition du public. Tout le monde pouvait donc accéder à la réunion et des militants en ont profité pour afficher des images pornographiques ainsi que des photos d’Hitler.

«Nous ne nous attendions pas à une telle action», déclare Brigitta Rotach, qui dirige la commission de la culture de la Communauté. Aucune mesure de précaution n’a été prise pour éviter cette situation qui était complètement inattendue. Une plainte sera déposée et les prochains événements en ligne seront mieux encadrés, car cette série de conférences a suscité un grand intérêt. Elle ne sera donc pas interrompue.

Selon Dina Wyler, directrice de la Fondation zurichoise contre le racisme et l’antisémitisme, il est difficile de dire si le motif de l’action était réellement l’antisémitisme. Toutefois, elle a déclaré que l’incident ne devait pas être banalisé. «Ce n’était certainement pas une farce inoffensive de la part de jeunes gens, a déclaré Dina Wyler. Ces personnes ont préparé leur action perturbatrice et se sont organisées pour le faire.» La fondation se félicite du fait qu’une plainte soit déposée contre les auteurs de cette intrusion.

Ton opinion