Votations du 14 juin: La révision de la LRTV se dirige vers le non
Actualisé

Votations du 14 juinLa révision de la LRTV se dirige vers le non

La deuxième vague de notre sondage sur les votations fédérales montre que la révision de la loi sur la radio et la télévision séduit de moins en moins. Tout comme le texte sur les successions.

Est-ce que Doris Leuthard a déjà perdu? Dans une interview avec «20 Minuten», la conseillère fédérale a milité avec toutes ses forces pour la révision de la loi sur la radio et la télévision (RTA). Son principal argument – avec un oui, la taxe pour les ménages tomberait à 400 francs – ne semble pas convaincre la population.

Selon la deuxième vague de notre sondage, seuls 36% des votants affirment vouloir glisser un «oui» dans l'urne pour la révision de la loi sur la radio et la télévision, contre 39% mi-avril, lors de notre précédente consultation. Pas moins de 59% (+ 3) sont contre et 5% sont encore indécis. La plus grande peur de l'USAM (Union suisse des arts et des métiers) est que le Conseil fédéral puisse augmenter la redevance comme bon lui semble. La baisse de la taxe reste le principal argument pour un tiers des partisans. D'autres indiquent que la nouvelle LRTV permettrait d'éliminer les fraudeurs.

En ce qui concerne l'initiative «Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS», le résultat risque d'être moins serré. En effet, seuls 27% (- 2) des Suisses seraient actuellement prêts à accepter le texte. Les opposants, eux, représentent 62% (- 6). Le taux des indécis est, quant à lui, monté à 11% (+ 8). Les trois quarts des adversaires estiment que «l'argent hérité a déjà été imposé». Le camp du oui milite pour une meilleure répartition des richesses et que seuls les montants supérieurs à deux millions de francs tomberont sous le coup de la loi.

Le peuple suisse semble également être sceptique en ce qui concerne la modification de la Constitution fédérale afin d'autoriser les diagnostics préimplantatoires. Le camp du «oui» s'élève à 37% (- 2), celui du «non» à 47% (+ 2). Le nombre d'indécis est resté stable à 16%.

L'initiative sur les bourses d'études est elle aussi encore loin de faire l'unanimité. Pour l'instant, 47% (+ 1) des votants se disent prêts à accepter le texte alors que 37% (- 3) s'y opposent. Le camp des indécis a augmenté à 16% (+ 2). La plupart des opposants estiment que cette initiative entraînerait des charges supplémentaires pour la collectivité. Quant aux défenseurs, ils sont davantage préoccupés à soutenir des études pour tous qu'à harmoniser les bourses entre cantons.

(20 minutes)

Quelques données sur notre sondage «20 minutes»

22'919 personnes ont participé à la deuxième vague de notre sondage sur les prochaines votations fédérales du 14 juin prochain. Les politologues Lucas Leeman et Fabio Wasserfallen de l'Université de Zurich ont pondéré les réponses en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques afin de correspondre le plus étroitement possible à la structure de la population suisse.

Le projet de Doris Leuthard

La révision de la Loi sur la radio et la télévision propose que la nouvelle taxe, qui devrait être payée par tous les ménages et entreprises d'une certaine taille, est plus «juste» que l'actuelle redevance de Billag. La conseillère fédérale avait fait miroiter une baisse de la taxe de 462 à 400 francs.

Ton opinion