Science: La richesse favoriserait l'intelligence
Actualisé

ScienceLa richesse favoriserait l'intelligence

Une étude anglaise montre que le pauvres ne feraient pas les choix les plus logiques en raison de leur problèmes financiers.

par
Jason Huther
Que ce soit dans un pays en voie de développement ou dans une nation développée, le rapport au manque d'argent implique, selon les auteurs les mêmes résultats sur la baisse du QI.

Que ce soit dans un pays en voie de développement ou dans une nation développée, le rapport au manque d'argent implique, selon les auteurs les mêmes résultats sur la baisse du QI.

La pauvreté entraverait les fonctions cognitives, abaissant le quotient intellectuel (QI) des personnes observées jusqu'à 13 point, indique une étude de l'Université de Warwick en Angleterre. Cette perte serait équivalente à celle qu'une personne aurait subit après une nuit blanche.

Il semble que l'omniprésence des problèmes financiers accaparerait une grande partie des ressources mentales des humains. Les deux économistes et les deux psychologues à la tête de cette recherche ont réalisé diverses expériences pratiques. L'une d'elles portant notamment sur 364 agriculteurs indiens dont la fortune varie au cours de l'année. L'analyse a démontré une différence de 10 points du QI liée à la fluctuation de leur richesse. Quand ils étaient pauvres, avant les récoltes, leur QI était bas. Et après avoir touché le fruit de leur travail, leur QI était plus élevé.

Les observations des chercheurs expliqueraient la difficulté d'une partie des personnes pauvres à faire les bons choix et à ne penser que sur le court terme. Cela les pousserait à se plonger, parfois, dans une misère encore plus profonde. Pour compléter ces résultats, d'autres investigations doivent être menées sur les populations les moins favorisées et en particulier sur l'influence des origines sociales et culturelles lors de la prise de décision.

Ton opinion