Vaud: La romance d'un chômeur tourne vite au chantage
Actualisé

VaudLa romance d'un chômeur tourne vite au chantage

Un Kosovar a séduit une compatriote établie ici pour qu'elle l'aide à venir en Suisse. Une fois arrivé, il l'a frappée, menacée et l'a fait chanter.

par
Christian Humbert

Déterminé à venir vivre en Suisse, un Kosovar sans emploi de 25 ans a trouvé le moyen pour réaliser son projet. Ayant noué une relation sur Facebook avec une compatriote de 18 ans établie dans le pays de ses rêves, il l'a convaincue de son amour pour elle. En dix mois, le pseudo-couple a échangé pas moins de 82'000 messages. «Ils ont passé quasiment nuit et jour devant leur ordinateur entre le 17 février 2013 et le mois d'octobre», raconte la procureure qui a mené l'enquête. Tant et si bien que la jeune amoureuse, qui travaillait comme apprentie, s'est laissé convaincre de lui verser 2000 francs afin de financer son voyage jusqu'à Lausanne. Une fois arrivé en terre promise, le prétendu amant s'est mis à la faire chanter. Il a menacé d'envoyer des photos de la jeune femme dénudée à son père, très strict, et de les publier sur la toile. C'est ainsi qu'il a obtenu 3000 fr. de plus de la part de sa victime, qu'il n'a pas hésité à frapper, la menaçant même de la jeter sur les rails.

L'apprentie a fini par déposer plainte contre son bourreau. Celui-ci a été reconnu coupable de menaces et d'infraction à la loi sur le séjour des étrangers. Il a écopé de 147 jours de prison et de 10 000 fr. de frais, dont 8000 fr. pour l'avocat qui lui a été fourni par l'Etat. L'extorsion n'a toutefois pas pu être prouvée.

Ton opinion