11.10.2020 à 08:10

La rose: le (re)nouveau classique du parfum masculin

Cette note éminemment féminine s’est introduite dans les fragrances pour homme à la faveur d’un voyage entre l’Orient et l’Occident.

de
Emmanuel Coissy
11.10.2020

Les préjugés ont la dent dure. Notamment dans l’industrie de la parfumerie qui, à l’instar de celle de la mode, définit des codes et des produits pour s’adresser aux femmes ou aux hommes. Il y a toutefois une petite exception à cette règle: la rose! Cette fleur, incarnation suprême de la féminité, est présente, par exemple, dans Mouchoir de Monsieur, une eau de toilette créée par Guerlain en 1904. Elle est aussi présente et assumée dans de nombreux parfums beaucoup plus récents. Ceux-ci sont unisexes ou même spécifiquement pensés pour les mâles. On les trouve surtout dans le (très) haut de gamme et, en particulier, commercialisés par des marques de petite à moyenne envergure formant un marché nommé parfumerie de niche parce qu’il vise une clientèle en quête d’exclusivité. Pour comprendre comment la rose est (re)devenue un classique de la parfumerie masculine, il faut remonter à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

À cette époque-là, émerge la parfumerie de niche dont les produits s’adressent indistinctement aux deux genres. Eh oui, les couleurs et les odeurs n’ont pas de sexe. Une fragrance de ce type est donc vendue avec un argument essentiel: la note fondamentale est un ingrédient rare dont la quantité introduite dans la formule surpasserait ce qui se fait pour le marché mainstream. C’est ainsi que les perfumistas, entendez les amateurs de parfums, se sont passionnés pour telle ou telle note. Dans le registre boisé oriental, il y en a une qui tire son épingle du jeu depuis 10 ans: le oud. Sa senteur entêtante, chaude et profonde, a séduit un large public, notamment masculin, qui l’associe à une conception de la virilité boostée à la testostérone. Vu le succès commercial et par imitation chaque marque a produit un oud. C’est là que la rose a (re)fait son apparition.

La rose de Damas est une variété prisée en parfumerie.

La rose de Damas est une variété prisée en parfumerie.

Getty Images

Dans la tradition moyen-orientale, les hommes se parfument avec de la rose. Les parfumeurs occidentaux contemporains ont progressivement associé cette note avec le oud pour l’éclairer avec une dimension florale. Le pari était risqué parce que dans l’esprit de la plupart des gens la rose, tout comme la couleur rose, symbolise le féminin même si les Européens et les Américains n’ont jamais rechigné à porter une autre fleur, la lavande. Mariée au oud, la rose révèle sa facette sombre et se développe autrement que dans un grand bouquet féminin du XXe siècle (N°5 de Chanel). Et les hommes occidentaux ont adhéré à cette proposition a priori iconoclaste.

Périlleusement Vôtre, la nouvelle eau de parfum de Serge Lutens

Périlleusement Vôtre, la nouvelle eau de parfum de Serge Lutens

Pionnier de la parfumerie de niche, alchimiste des fragrances orientales œuvrant entre Marrakech et Paris, Serge Lutens vient de sortir Périlleusement Vôtre, un accord oud-rose, qui s’inscrit dans la tendance avec un panache exubérant. Il trouvera sûrement preneur chez les hommes. Et si vous en doutez, sachez que, sans le savoir, vous avez déjà senti, dans le sillage d’un mâle, les effluves de rose contenus dans Bulgari Man Black Orient, dans Terre d’Hermès Eau très Fraîche, dans Oud & Rose de S. T. Dupont, dans Velvet Rose & Oud de Jo Malone, dans Oudrising de Montale, dans Oud Royal d’Armani/Privé, dans Oud Essentiel de Guerlain, dans Rose d’Homme des Parfums de Rosine, dans l’Homme à la Rose de Francis Kurkdjian ou dans l’une des innombrables références présentes actuellement sur le marché.

Velvet Rose & Oud de Jo Malone sorti en 2012.

Velvet Rose & Oud de Jo Malone sorti en 2012.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé