Bière: La rougeole s'attaque au gris-vert
Actualisé

BièreLa rougeole s'attaque au gris-vert

Après Thoune, c'est la place d'armes vaudoise qui est atteinte par la maladie. Et l'EPFL annule un festival.

par
Sébastien Jost avec cbx

La rougeole n'épargne pas les casernes. Un cas a été découvert lundi sur la place d'armes de Bière. Le malade est une recrue de l'artillerie. A peine la nouvelle connue, les portes des casernes se sont scellées. Plus d'un millier de militaires sont restés confinés jusqu'à mercredi soir.

«Durant cette période, nous avons pu établir précisément qui était immunisé et qui ne l'était pas, explique Kirsten Hammerich. On a proposé à ceux qui n'étaient pas vaccinés de le faire.» Porte-parole des forces terrestres, elle indique que seul un soldat a refusé. Il a été licencié et sera convoqué de nouveau. Tout comme l'artilleur atteint de rougeole, qui a été évacué chez lui pour y être isolé.

Ce taux d'acceptation élevé signifie-t-il que les soldats ont été obligés d'accepter de se faire piquer? «Pas du tout, affirme Kirsten Hammerich. Tout se fait sur une base volontaire.»

Dans un premier temps, l'armée s'est faite plutôt discrète. Mercredi soir, elle avait tout d'abord nié qu'un cas de rougeole avait été découvert à Bière, alors qu'elle avait immédiatement annoncé le cas au médecin cantonal. Il y a quelques jours, c'est l'école d'officiers de Thoune qui a été touchée par la maladie.

Dans le reste du canton, l'épidémie ne faiblit pas. Le festival Artiphys, prévu aujourd'hui sur le campus de l'EPFL, a dû être annulé. La direction a pris cette décision pour éviter que la rougeole, qui a fait son apparition à l'Ecole polytechnique et à l'Université de Lausanne, ne s'étende.

Ton opinion