Actualisé 04.05.2020 à 08:22

Valais

La route menant à Evolène a été rouverte

La route reliant Sion à la commune du Val d'Hérens avait dû être fermée dimanche en raison d'un danger d'éboulement. Le danger est écarté.

Après avoir été coupée du reste du monde toute une nuit, Evolène (VS) est à nouveau accessible. La route reliant Sion à la commune du Val d'Hérens avait dû être fermée dimanche vers 18h00 en raison d'un danger d'éboulement qui ne s'est finalement pas produit.

La route a été rouverte, indique lundi matin la police cantonale valaisanne, revenant sur une information du Nouvelliste. Mais la falaise de Clièves qui se situe à l'aval du tunnel de la Garde reste toujours sous surveillance et le système d'alarme a été intensifié, souligne le géologue cantonal Raphaël Mayoraz.

«Cela fait déjà quelques années qu'on a un mouvement important des rochers aux Clièves», explique le vice-président de la commune Patrick Sierro. Tout un dispositif est d'ailleurs en place pour y faire face. Dispositif qui a enregistré les premiers mouvements dans la nuit de samedi à dimanche.

Ce système consiste à mesurer le mouvement des gros blocs instables au moyen d?un réseau de câbles fixés sur chacun des blocs. Lorsque la vitesse des blocs dépasse un certain seuil, un signal d?alarme est transmis aux responsables des dangers naturels communaux et cantonaux.

Ce derniers analysent la situation en prenant en compte les prévisions météorologiques car les intempéries augmentent les vitesses de déplacement, détaille le dernier bulletin d'information de la commune. C'est ce qui s'est produit ce week-end.

«Fermeture préventive»

Plusieurs vols de reconnaissance ont eu lieu dimanche. Et un déplacement de plus de 30 centimètres en une heure a été constaté en fin d'après-midi. «Plus de 200 m3 de roches menaçaient de tomber. La route a donc été fermée préventivement», souligne le vice-président d'Evolène.

Les spécialistes ont surveillé la situation toute la nuit et voyant que la falaise était à nouveau stable, ils ont rouvert la route cantonale lundi matin. Actuellement, le géologue cantonal et le responsable sécurité de la commune sont sur place pour recalibrer le système de mesures.

Au total, une vingtaine de personnes sont restées coincées à Evolène, indique Patrick Sierro. Elles ont été nourries et logées. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!